Finale du Queen's-Londres :Nalbandian disqualifié après avoir pété les plombs

Dernière mise à jour :


L'Argentin David Nalbandian s'excuse auprès d'un juge de ligne au Queen's après l'avoir blessé./AFP
L'Argentin David Nalbandian s'excuse auprès d'un juge de ligne au Queen's après l'avoir blessé./AFP
Agrandir

L'Argentin David Nalbandian a perdu son sang-froid devant le très chic public du Queen's à Londres, où il a été disqualifié dimanche en finale contre le Croate Marin Cilic pour avoir blessé un juge de ligne en donnant un coup de pied dans sa chaise.

L'ancien vainqueur du Masters, âgé de 30 ans, venait de perdre son service dans la deuxième manche (4-3), après avoir remporté la première au tie-break (7/3), lorsqu'en regagnant son banc il a violemment frappé du pied un panneau publicitaire posé sur le gazon autour de la chaise du juge de ligne de fond de court.

L'homme a reçu la planche dans la jambe et a dû quitter le court avec une plaie ensanglantée au niveau du tibia.

Nalbandian a semblé immédiatement confus de son geste, mais ses excuses à sa victime n'ont pas empêché l'arbitre de prononcer sa disqualification, conformément au règlement, pour “conduite antisportive” après l'intervention du juge-arbitre.

Lors de la remise du trophée à Cilic, l'Argentin a admis “avoir commis une erreur”. “Parfois nous sommes frustrés et il est difficile de se contrôler. Je suis désolé pour lui (le juge de ligne)”, a-t-il dit devant les 6000 spectateurs fort mécontents de l'interruption du spectacle.

Sur le court, et plus tard en conférence de presse, Nalbandian a critiqué l'ATP, qu'il a accusée de “ne rien faire” pour les joueurs, de les “soumettre à une forte pression” et de les obliger à “jouer parfois dans des conditions dangereuses”. Il n'a toutefois pas contesté sa disqualification.

aufait avec AFP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter