Espagne: le Real, épinglé par Getafe, laisse déjà filer le Barça

Dernière mise à jour :


Le Portugais du Real Madrid Cristiano Ronaldo après la victoire de Getafe (2-1) le 26 août 2012 à Getafe
Le Portugais du Real Madrid Cristiano Ronaldo après la victoire de Getafe (2-1) le 26 août 2012 à Getafe
Agrandir

Lionel Messi de Barcelone (à droite) auteur d'un doublé avec Alexis Sanchez lors du match contre Osasuna le 26 août 2012 à Pmpelune.
Lionel Messi de Barcelone (à droite) auteur d'un doublé avec Alexis Sanchez lors du match contre Osasuna le 26 août 2012 à Pmpelune.
Agrandir
Les joueurs du Deportivo La Corogne, Pizzi (C), Nelson Olivira (G) et Bruno Gama (D) célébrant un but, le 26 août 2012.
Les joueurs du Deportivo La Corogne, Pizzi (C), Nelson Olivira (G) et Bruno Gama (D) célébrant un but, le 26 août 2012.
Agrandir

Le Real Madrid est tombé (2-1) à Getafe, laissant ainsi le FC Barcelone, vainqueur à Pampelune de l'Osasuna (2-1), prendre cinq longueurs d'avance au classement, à l'issue des matches de la 2e journée de Liga disputés dimanche.

Alors qu'ils avaient pourtant ouvert le score en première période, les hommes de Mourinho auront péché par suffisance dimanche.

Se contentant de gérer leur mince avantage face à un Getafe ultra-défensif en première période, les Madrilènes ont ensuite été rejoints sur un coup de pied arrêté en début de seconde période avant d'être crucifiés par un contre rondement mené par leurs hôtes à l'entame du dernier quart d'heure.

Après avoir déjà dû partager les points à domicile face à Valence (1-1), les Merengue peinent donc à décoller en ce début de Championnat.

Le Real était pourtant rentré de belle manière dans la partie. A la 17e minute, un double une-deux de grande classe entre Özil et Ronaldo était tout près de percer une première fois la muraille bleue de Getafe mais, alors qu'il avait fait le plus dur, le milieu allemand expédiait le ballon sur la transversale.

Higuain, lancé plein axe à la 27e minute par son compatriote Di Maria, se montrait lui beaucoup plus réaliste lorsqu'il contournait le gardien Moya et marquait dans le but vide.

Dès lors, les Blancs levaient le pied. Ce relâchement allait leur être fatal. Loin d'être génial, Getafe jouait malgré tout avec ses armes. Sur un coup franc bien exécuté par Barrada, Valera faisait ainsi mouche d'une belle tête piquée (53e).

Piqués, les visiteurs se ruaient alors à l'attaque, Mourinho faisant entrer Benzema aux côtés d'Higuain. Mais la réaction des champions en titre était désordonnée.

Et à la 75e, le ciel leur tombait sur la tête. A l'issue d'un contre rondement mené par Getafe, Colunga adressait un caviar à Barrada qui ne laissait aucune chance à Casillas (2-1). En dépit des efforts désespérés des Blancs pour recoller - Coentrao prenait même un carton rouge depuis le banc du Real - le score en restait là.

A l'inverse, le Barça a su lui se sortir d'une situation fâcheuse sur le terrain de l'Osasuna.

Menés jusqu'à un quart d'heure de la fin, des Blaugrana peu inspirés mais combatifs jusqu'au bout ont été sauvés par un Messi auteur d'un doublé.

La 75e minute a été un tournant, le capitaine d'Osasuna, Punal, étant exclu pour protestation juste après l'égalisation des Catalans.

Jusqu'à ce point, Osasuna n'avait en effet pas laissé de répit à des Blaugrana extrêmement gênés par le pressing élevé.

Avec un Fabregas fantômatique et un Messi relativement discret, les Catalans ne parvenaient pas à développr leur jeu de combinaisons habituel.

La hargne d'Osasuna finissait ainsi par payer à la 17e, quand l'ailier Lamah centrait au deuxième poteau pour Joseba Llorente qui reprenait magnifiquement d'une volée du droit sous la barre (1-0).

Les Catalans appuyaient sur l'accélérateur. Mais leurs efforts étaient anéantis par leur manque de réalisme.

Impuissants, ils commençaient à montrer des signes de nervosité, à l'image de l'entraîneur Vilanova, exclu pour protestation à la 71e.

Mais Messi se réveillait à temps. L'Argentin se jetait d'abord sur un centre d'Alexis Sanchez pour égaliser (76e) puis donnait la victoire au Barça d'une frappe ajustée au pied du poteau droit du gardien Andres (80e).

Enfin, Valence a été accroché (3-3) par le Deportivo La Corogne. Alors que l'équipe de Pellegrino menait 3-1 grâce à un doublé de Soldado (11, 28) et un but de Feghouli juste avant la pause, les Galiciens sont parvenus à arracher le nul grâce à un doublé d'Aguilar (38, 59) et à un penalty de Pizzi (76). Cette dernière action a aussi laissé Valence à dix, avec l'expulsion de Ricardo Costa.

Classement:PtsJGNPbpbcdif
1. FC Barcelone62200725
2. Rayo Vallecano62200312
3. FC Séville42110321
. Majorque42110321
5. Malaga42110211
6. Deportivo La Corogne31100202
7. Betis Séville32101651
8. Valladolid31100101
9. Getafe32101330
10. Real Saragosse32101220
11. Real Sociedad3210136-3
12. Atletico Madrid11010110
. Levante11010110
. Valence CF11010110
15. Real Madrid1201123-1
16. Grenade1201112-1
17. Athletic Bilbao0100135-2
18. Espanyol Barcelone0200224-2
19. Celta Vigo0200213-2
20. Osasuna0200214-3

AFP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter