Ligue des champions: la fin des Grands d'Espagne?

Dernière mise à jour :


L'Argentin Lionel Messi se tient la tête le 24 avril 2012 à Barcelone après l'élimination de son équipe en Ligue des champions par Chelsea
L'Argentin Lionel Messi se tient la tête le 24 avril 2012 à Barcelone après l'élimination de son équipe en Ligue des champions par Chelsea
Agrandir

Le Portugais Cristiano Ronaldo après son tir au but manqué contre le Bayern Munich le 25 avril 2012 à Madrid
Le Portugais Cristiano Ronaldo après son tir au but manqué contre le Bayern Munich le 25 avril 2012 à Madrid
Agrandir

Et si c'était la fin des Grands d'Espagne? Alors que le monde du football était encore sûr il y a quelque temps de voir un FC Barcelone-Real Madrid en finale de la Ligue des champions, les Catalans, tenants du titre, ont été sortis par Chelsea, les Madrilènes par le Bayern Munich.

Le Barça, pourtant considéré comme la meilleure équipe du monde à l'heure actuelle, s'est donc lui aussi cassé les dents sur ce défi qu'aucune équipe continentale n'a réussi à relever depuis que la Coupe d'Europe est passée en format Ligue des champions (1992/93): remporter deux fois de suite la Coupe aux grandes oreilles.

Et le Real, qui pourra toutefois se consoler avec un titre en Liga qui semble lui être acquis grâce à son avance de sept points sur les Blaugrana à quatre journées de la fin, devra une nouvelle fois prendre son mal en patience avant de remporter sa fameuse "Decima", sa dixième Coupe d'Europe.

Face au mauvais tour que leur ont joué Chelsea et le Bayern, il reste toutefois encore aux Espagnols l'Europa League --avec trois demi-finalistes (Valence, Athletic Bilbao et Atletico Madrid) sur quatre-- pour tenter d'oublier leurs peines.

Deux outsiders, Chelsea et Bayern Munich, ont en effet frustré cette saison les ambitions d'un football espagnol qui, avec le doublé du Barça C1-Liga de la saison dernière et l'enchaînement Euro-Mondial de la Roja, semblait pourtant régner sans partage sur la planète football.

Affichant certes un style ainsi qu'un parcours moins brillants que les deux clubs espagnols --les Munichois comme les Blues ont dû s'avouer battus dans leur championnats nationaux--, Allemands et Anglais ont toutefois rappelé qu'il existait encore des solutions pour contrecarrer la "furia" offensive du Real ou le jeu de "toque" du Barça.

A priori, pas de conséquences pour la "Roja"

Les Catalans, hyper-dominateurs mais péchant dans la finition, se seront essoufflés face à la résistance défensive héroïque et au jeu de contre impitoyable de Chelsea. Les Merengue, eux, auront gâché leur potentiel offensif par des négligences défensives face à un Bayern lui aussi doté d'un bel arsenal en attaque.

Pour autant, on aurait tort de voir dans ce double dérapage espagnol une fin de règne évidente pour le Barça ou un constat d'échec répété pour le Real. Après tout, il suffit de regarder le palmarès de la Ligue des champions pour constater que ce passage à vide des clubs espagnols est aussi motivé par un logique principe d'alternance: quand les années 2006, 2009 et 2011 étaient teintées de rouge grâce au Barça, 2008 avait célébré la réémergence du football anglais et 2010 la réaffirmation du football italien et allemand.

Pas sûr non plus que cette disette passagère des clubs espagnols rejaillisse sur l'actuelle hégémonie de la sélection. D'une part, parce que les principaux éléments de cette "Roja", en tant que sociétaires du Real ou du Barça échaudés par leurs échecs en club, n'en seront que plus motivés pour l'Euro qui les attend en juin en Pologne-Ukraine.

D'autre part, parce que ces déceptions semblent uniquement conjoncturelles et ne sauraient signifier la fin d'un modèle de jeu --celui du Barça, mâtiné d'une pincée de puissance du Real-- qui a déjà fait ses preuves lors de l'Euro-2008 et du Mondial-2010.

AFP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter