Edito :Liberté économique

Dernière mise à jour :


L’indice de liberté économique publié par le Wall Street Journal évalue dix libertés individuelles dans 179 pays. Ainsi  les libertés de commerce, des affaires, fiscale, monétaire, du travail, d'investissement, des finances, de  corruption, des droits de propriété, et les dépenses de l’État sont notés de 0 à 100 pour chaque pays. La moyenne constituant l’indice de liberté économique.

Les pays sont classés en 5 catégories suivant leur note moyenne: libres, (100 à 80), assez libres, (79,9 à 70), moyennement libres, (69,9 à 60), moyennement réprimés, (59,9 à 50) et réprimés, (49,9 à 40).

En 2012 avec une note moyenne de 60,2 le Maroc est classé pour la première fois dans la catégorie des pays moyennement libres, après avoir toujours été dans la catégorie des pays moyennement réprimés. Sur 179 pays, nous sommes passés du 100e rang en 2009 au 87e aujourd’hui. Comparativement, l’Algérie qui était au 106e rang en 2009 se retrouve au 140e en 2012 et la Tunisie est passée du 97e rang au 95e.

Précisons tout de même que cela ne doit pas occulter le fait que le 87e rang nous positionne parmi les dernières positions de la catégorie des pays moyennement libres. Trois places plus loin nous revenons avec les pays moyennement réprimés.

Ces moyennes globales sur les 10 paramètres mesurés cachent en réalité des notations plus significatives. Ainsi pour le paramètre liberté des affaires, le Maroc est classé en 2012 au 47e rang, la Tunisie 28e. Pour la liberté de commerce le Maroc est 92e et la Tunisie 164e. Pour la liberté d’investissement le Maroc est 50e et la Tunisie 123e. Pour la note de corruption, le Maroc est au 87e rang et la Tunisie au 60e.

Avec le PJD aux commandes, il sera d'autant plus intéressant de suivre cet indicateur dans les années futures. En principe s’ils appliquent ce qu’ils ont promis, à savoir plus de lutte contre la corruption, plus d’investissements, un meilleur contrôle des dépenses de l’État,  le Maroc devrait remonter dans le classement pour arriver au niveau de la Turquie (73eme) et de l’Arabie Saoudite (74eme).

Qui vivra verra...

Abdelhaq Sedrati


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter