Ahmet Davutoglu: Le régime syrien risque "l'isolement" et le "temps joue contre lui"

Dernière mise à jour :


Le régime de Damas risque "l'isolement", notamment dans le monde arabe, pour ne pas avoir "rempli les promesses qu'il a faites à la Ligue arabe" concernant la répression des civils, a déclaré mercredi à Rabat le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu.

"Le prix pour l'administration syrienne de ne pas avoir rempli les promesses qu'il a faites à la Ligue arabe est son isolement dans le monde arabe également", a déclaré le ministre turc à l'ouverture du Forum de coopération turco-arabe à Rabat en présence des chefs de la diplomatie de la Ligue arabe.

"Le temps joue contre le régime" et "aucune administration ne saurait gagner la bataille contre son propre peuple" a-t-il lancé selon une traduction officielle à Ankara.

M. Davutoglu a encore exhorté "l'administration syrienne à bien lire les messages adressés par la Ligue arabe, à cesser immédiatement la violence contre son propre peuple et à ouvrir la voie à un processus de changement inévitable".

Le ministre commentait devant les journalistes la répression menée depuis huit mois en Syrie par le régime du président Bachar al-Assad, et qui a fait 3.500 morts, selon l'ONU, avant de retrouver les chefs de la diplomatie de la Ligue arabe.

La situation en Syrie a ensuite fait l'objet dans l'après-midi d'une réunion extraordinaire de la Ligue pour entériner les sanctions qu'elle vient d'adopter contre Damas.

Le Forum arabo-turc, dont c'est la quatrième session depuis sa création en 2007 à Istanbul, s'est donné pour objectif de renforcer la coopération entre les deux parties dans les domaines les plus divers et en matière de dialogue des civilisations.

La séance d'ouverture du forum avait été marquée par un message adressé par le roi du Maroc Mohammed VI aux participants, qui a été lu par le ministre des Affaires étrangères Taïb Fassi Fihri.

"Les Etats arabes et la Turquie partagent une vision commune pour atteindre et maintenir la sécurité, la stabilité, la paix et la prospérité au Proche-Orient et au delà", selon un document de la Ligue arabe rendu public à Rabat.

"Les pays arabes et la Turquie ont des liens forts et profonds qui sont ancrés dans leur relations historiques, géographiques et culturelles. Conscients de ces liens solides, la Ligue des pays arabes et la Turquie ont renforcé et approfondi leurs relations au fil des années", ajoute-t-il.

AFP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter