Le corps de l'ancien ministre libyen du pétrole Choukri Ghanem retrouvé dans le Danube

Dernière mise à jour :


Le corps de l'ancien ministre libyen du pétrole et proche du dictateur déchu depuis décédé Mouammar Kadhafi, Choukri Ghanem, mort dimanche à Vienne où il s'était exilé, a été retrouvé dans le Danube, a annoncé la police.

Le cadavre de cet homme de 69 ans a été découvert dans le fleuve vers 08H40 (06H40 GMT) par un passant, selon un communiqué de la police.

L'agence de presse autrichienne APA citant un expert de l'islam, Amer al-Bayati, qui lui-même se référait à la famille du défunt, avait dans un premier temps indiqué qu'il avait été retrouvé mort dans son appartement, apparemment victime d'une crise cardiaque.

Aucun signe de violence n'a été relevé sur le corps, a indiqué un porte-parole de la police viennoise, Roman Hahslinger. "Il est possible qu'il ait été pris d'un malaise et qu'il soit tombé à l'eau", a-t-il dit.

Une autopsie va être réalisée pour déterminer les causes du décès.

L'ancien proche de Mouammar Kadhafi avait rompu avec le dictateur en mai 2011 et s'était installé à Vienne, une ville qu'il connaissait bien pour y avoir très souvent résidé pour les réunions de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dont le siège est dans la capitale autrichienne.

Il avait aussi un domicile fixe dans un quartier situé près du siège des Nations unies à Vienne, sur les bords du Danube, non loin du lieu où son corps a été retrouvé. Par ailleurs, ses deux filles ont, croit savoir APA, la nationalité autrichienne.

Selon la police, il avait également un bureau dans le centre-ville.

Choukri Ghanem avait été le chef du gouvernement de 2003 à 2006 et ministre du pétrole, ainsi que président de la société d'état pétrolière, de 2006 à 2011.

Selon la famille, citée par Amer Al-Bayati, les obsèques pourraient avoir lieu en Libye.

AFP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter