Explosion à Brazzaville: des enfants congolais vont être opérés à Paris

Dernière mise à jour :


Deux enfants congolais âgés de 11 et 13 ans, gravement blessés lors de l'explosion d'un dépôt de munitions à Brazzaville qui a fait 223 morts début mars, sont arrivés mardi à Paris pour être opérés par des spécialistes, a annoncé l'association La Chaîne de l'Espoir.

L'avion, qui ramène également à Paris deux autres enfants cardiaques, a atterri à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle "ce matin à 05H45", a précisé à l'AFP Christine Couton, une des responsables de l'association.

Les deux enfants, blessés lors de l'explosion d'un dépôt de munitions le 4 mars dans un quartier populaire à Brazzaville, faisant 223 morts et 2.300 blessés et plus de 15.000 sans abris, "ont été directement pris en charge par ambulance et transportés sur la clinique Jouvenet" dans le XVIe arrondissement de Paris, a-t-elle ajouté.

"Le petit Charles a beaucoup souffert pendant le voyage, parce que compte tenu de ses fractures ce n'était pas très confortable pour lui", a-t-elle poursuivi.

Charles, âgé de 11 ans, souffre de "trois fractures graves de la jambe, au tibia, péroné, fémur, donc il a été plâtré tant bien que mal là-bas", a-t-elle ajouté.

Saïna, une jeune fille de 13 ans, "a une fracture grave du col du fémur, elle a été projetée à la fenêtre par l'explosion et est tombée de deux étages", a expliqué le professeur Alain Deloche, fondateur de la Chaîne de l'Espoir qui est rentré dimanche de Brazzaville.

Selon Mme Christine Couton, les enfants "risquaient une infirmité à vie" s'ils n'avaient pas été transférés à Paris car leur "prise en charge là-bas était compliquée compte tenu des conditions sanitaires dans les hôpitaux".

Ils seront opérés par le docteur Philippe Valenti "pour une chirurgie orthopédique spécialisée".

"On va leur mettre du matériel orthopédique qui va leur rendre leur mobilité immédiate", a encore ajouté le Pr Deloche.

Les deux enfants cardiaques seront eux pris en charge par des familles d'accueil avant d'être opérés la semaine prochaine à l'hôpital Necker à Paris.

L'Organisation a déjà fait opérer en France environ 400 enfants originaires du Congo et de nombreux autres sur place.

Les enfants resteront en France le temps de leur hospitalisation et de leur rééducation.

AFP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter