RDCongo: les USA "profondément perturbés" par les viols systématiques

Dernière mise à jour :


Les Etats-Unis sont "profondément perturbés" par les viols systématiques qui ont été commis en juin dans la province du Sud-Kivu (est) en République démocratique du Congo, a indiqué mercredi le département d'Etat dans un communiqué.

"Nous condamnons fermement ces violations graves des droits de l'homme", ajoute une porte-parole de la diplomatie américaine, Victoria Nuland, dans le document.

Quelque 248 femmes ont déclaré avoir été violées entre le 10 et le 13 juin par des soldats en fuite emmenés par un colonel, à Abala, Kanguli et Nakiele dans la province du Sud-Kivu, selon un décompte réalisé lundi par l'AFP d'après des sources médicales.

"Le gouvernement des Etats-Unis est profondément perturbé par les viols de masse" commis dans le Sud-Kivu en juin, indique Mme Nuland, ajoutant que les Etats-Unis travaillent avec les autorités du pays, des ONG locales et internationales, ainsi que l'ONU afin de "rassembler les informations nécessaires pour traduire rapidement en justice les auteurs" de ces viols.

Soldats et rebelles congolais sont régulièrement accusés de commettre des viols et des pillages dans l'est de la RDC, une région très instable où sévissent plusieurs groupes armés.

Dans un rapport publié mercredi, l'ONU estime que des exactions, dont au moins 387 viols, commises par la rébellion en quatre jours début août 2010 dans 13 villages du Nord-Kivu en RDC pourraient constituer des "crimes contre l'humanité".

AFP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter