Vagues déferlantes sur les côtes marocaines :Le phénomène expliqué par la météorologie nationale

Dernière mise à jour :


Une dépression atmosphérique, associée à des vents de 70 à 100 km/h, est à l'origine des vagues qui ont déferlé sur la côte atlantique du Maroc dans la nuit du lundi au mardi matin, selon la Direction de la météorologie nationale, contactée par nos soins. Le phénomène se poursuivra dans la nuit de mardi à mercredi mais avec une moindre intensité.

Les vagues qui ont déferlé sur la corniche d'Aïn Diab dans la nuit du lundi au mardi matin, ont causé d'importants dégâts. /A.Alaoui
Les vagues qui ont déferlé sur la corniche d'Aïn Diab dans la nuit du lundi au mardi matin, ont causé d'importants dégâts. /A.Alaoui
Agrandir

Les images des vagues déferlantes sur les côtes marocaines ont fait le tour d'Internet dans la journée du mardi. Ce phénomène rare est dû à “une dépression atmosphérique qui a touché pratiquement les 3.000 kilomètres de côtes du Maroc”.

Selon Youad Lhoussain, responsable de la communication à la Direction de la météorologie nationale, “cette dépression a été associée à des vents entre 70 et 100 km/heure de vitesse, qui ont occasionné des houles dangereuses sur la côte atlantique du Maroc ainsi que sur celle du Portugal et d'Espagne”.

“Sur certaines régions du Maroc, notamment entre Rabat et Essaouira, les vagues ont atteint 7 mètres . Ces valeurs importantes s'expliquent parce que cette houle a coïncidé avec une marée haute de 3 à 3,5 mètres.”

Youad Lhoussain, responsable de la communication à la météo nationale.

Une alerte a été donnée le 4 janvier

Ces vagues ont causé des dégâts importants notamment dans les infrastructures de plaisance de la corniche d'Aïn Diab à Casablanca, au point que l'on se demande si le phénomène n'a pas échappé aux prévisions de la Direction de la météorologie nationale.

Youad Lhoussain assure pourtant qu'une “alerte météo spéciale a été émise le 4 janvier, prévoyant des houles dangereuses de 5 jusqu'à 6 mètres au nord de Tan-Tan, et tous les professionnels de la mer ont été alertés”.

Un tel phénomène, le Maroc ne l'avait plus connu depuis 17 ans. Selon M. Lhoussain, les dernières houles dangereuses sur les côtes marocaines remontent à 1996 : “les vagues avaient atteint 12 mètres de hauteur, soit le double de la hauteur de celles qui ont déferlé la nuit du lundi au mardi matin”, souligne-t-il.

Rappelant que c'est un phénomène naturel rare qui se produit sur les régions côtières, le responsable de la communication à la Direction de la météorologie nationale précise que “la situation va s'améliorer dans les jours à venir puisque demain, ce sont des vagues de 4 mètres de hauteur qui sont prévues”.

Kisito Ndour


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter