Condamnation de 4 jeunes pour atteinte au drapeau :L'AMDH dénonce une intimidation

Dernière mise à jour :


La ville de Zagora se situe au sud du Maroc où il fait très chaud, l'été./DR
La ville de Zagora se situe au sud du Maroc où il fait très chaud, l'été./DR
Agrandir

Habib Boubker, Abdelwahab Nourredine, Omar Labtah, Belghith Lagdimi, ont été condamnés, vendredi dernier, à deux mois de prison et à verser une amende de 10.000 Dh pour “outrage au drapeau national” et “destruction de biens publics”, suite à des manifestations contre les coupures d'électricité, d'eau et d'internet à Zagora. L'information a été relayée, lundi, par le site yabiladi qui cite la presse locale.

Cette condamnation n'est pas du goût des habitants des communes de M’hamid El Ghizlane à Zagora, et un membre de l'Association de marocaine de défense des  droits humains (AMDH), Othman crie à l'intimidation.

“Il fait très chaud à M’hamid. C’est le désert. Les gens utilisent beaucoup les réfrigérateurs, les ventilateurs etc… Mais à chaque fois, il y a des coupures d’électricité d’une heure, voire plus. Les commerçants ont écrit aux autorités pour que ce problème soit résolu. Le lendemain, les jeunes sont sortis dans la rue pour manifester. Les quatre qu’on a arrêtés n’ont rien fait. C’était une marche pacifique”, explique Othman.

Pour lui, “l’Etat veut faire cesser toute manifestation. Ils ont arrêté ces quatre personnes et leur ont attribué ces accusations, juste pour que les autres jeunes aient peur et n‘essaient pas de manifester à nouveau.”

En effet, selon yabiladi, “depuis plusieurs semaines dans la commune de M’hamid El Ghizlane à Zagora , la population est sujette à des coupures intempestives d’électricité, d’eau potable et d’internet. Les interruptions fréquentes d’électricité ont entraîné des dommages matériels comme la perte des appareils électroménagers, de viandes et de lait...”

L'AMDH entend mobiliser la société civile pour libérer les quatre jeunes condamnés à Zagora.

aufait


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter