Consommation d'eau et d'électricité et pouvoir d'achat :Une responsabilité partagée

Dernière mise à jour :


Le pouvoir d'achat des citoyens et la rationalisation de la consommation de l'eau et de l'électricité ont été au centre d'un atelier de communication organisé, mercredi à Rabat, à l'initiative du Forum marocain du consommateur.

Les participants à cette rencontre ont débattu des difficultés auxquelles fait face le consommateur dans le cadre de sa relation avec la société concessionnaire de la gestion déléguée des services d'électricité, d'eau potable et d'assainissement, à cause notamment de l'ambiguïté des informations sur la gestion de ces services.

A cette occasion, des cadres de la société délégataire dans les villes de Rabat-Salé (REDAL) ont présenté des exposés dressant le bilan des investissements réalisés pendant la période 1999-2011, mettant l'accent sur l'évolution du nombre des clients de la société. Ils ont également retracé les différentes étapes de la facturation et expliqué les modalités de contrôle des compteurs et les mesures prises pour garantir la qualité des services.

Les interventions se sont focalisées en particulier sur les prix des compteurs, la méthode d'évaluation pour lire les compteurs, les critères adoptés par la société pour l'établissement des factures qui ne correspondent pas souvent, notent-ils, au volume de la consommation.

Le président du Forum marocain du consommateur, Chamseddine Abdati a précisé à cette occasion que la rationalisation de la consommation de l'eau et de l'électricité est une responsabilité partagée entre le consommateur et la société qui doit établir un cadre de communication entre REDAL et le consommateur.

MAP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter