Un juge décide de rouvrir l'affaire El Asli, un jeune Marocain devenu tétraplégique après un séjour chez la police

Dernière mise à jour :


Abdellah El Asli, un jeune sans papiers marocain de 33 ans, avait été admis début mars dans l'unité des soins intensifs d'un hôpital de Guadalajara, après avoir été arrêté par la police lors d'un contrôle d'identité. /DR
Abdellah El Asli, un jeune sans papiers marocain de 33 ans, avait été admis début mars dans l'unité des soins intensifs d'un hôpital de Guadalajara, après avoir été arrêté par la police lors d'un contrôle d'identité. /DR
Agrandir

Le juge d'instruction près du tribunal de Guadalajara a décidé la réouverture du cas d'Abdellah El Asli, ce jeune sans papiers marocain devenu tétraplégique après un bref séjour dans un commissariat de police de cette ville du centre de l'Espagne, a-t-on indiqué lundi de sources judiciaires espagnoles.

Le juge a également ordonné de prendre les déclarations du jeune marocain admis depuis fin mars dernier dans un hôpital de Tolède, près de Madrid, spécialisé dans le traitement des cas de paraplégie, selon les mêmes sources citées par l'agence Europa Press.

Le 28 mars dernier, un juge d'instruction chargé de mener une enquête sur cette affaire avait décidé de la classer provisoirement en raison de l'absence de preuves accréditant l'existence d'un délit. Dans son avis, ce juge d'instruction avait estimé que l'enquête qu'il a diligentée corrobore en principe la version apportée par la police dans son rapport, selon laquelle le sans papiers s'était auto-blessé pour éviter son extradition.

Abdellah El Asli, un jeune sans papiers marocain de 33 ans, avait été admis début mars dans l'unité des soins intensifs d'un hôpital de Guadalajara, après avoir été arrêté par la police lors d'un contrôle d'identité. Le 23 mars dernier, il avait été transféré à un hôpital de Tolède (près de Madrid) spécialisé dans le traitement des cas de paraplégie.

Cette affaire, qui avait été passée sous silence par la police espagnole, a suscité l'émoi chez la communauté marocaine de Castille la Manche qui a demandé l'ouverture d'une enquête.

MAP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter