Coût de la santé :Les ménages en première ligne

Dernière mise à jour :


Le coût de la santé demeure encore très pesant pour les ménages marocains qui doivent s'acquitter de plus de la moitié des frais. Une situation que dénonce le ministre de la Santé, Houcine El Ouardi, qui souligne l'importance de généraliser le Ramed.

La contribution des ménages marocains au coût des soins hospitaliers s'élève à 57%, a indiqué, mercredi à Rabat, le ministre de la Santé, Houcine El Ouardi, soulignant que ce taux reste “très élevé”.

Intervenant lors d'une rencontre à l'occasion du lancement officiel de la campagne de diffusion des recommandations de bonnes pratiques médicales, le ministre a qualifié d'“inacceptable” cette situation alors même que “la Constitution prévoit une couverture médicale globale et en consacre l'accès comme étant un droit fondamental”.

“Si le secteur de la santé ne dispose pas des ressources financières suffisantes et qu'aucune mesure n'est prise pour contrôler les dépenses, alors ce sont les citoyens qui supporteront les coûts très élevés des soins.”

Houcine El Ouardi

Le ministre a également souligné l'importance de généraliser le système d'assistance médicale (Ramed), qui bénéficie à 8 millions et demi de citoyens et porte le taux de couverture médicale de base de 34 à 64%.

M. El Ouardi a, dans ce cadre, relevé que les dépenses totales dans le secteur de la santé ont doublé entre 1986 et 2006, passant de 15 à 30,6 milliards de dirhams, soit une hausse de 10% en glissement annuel entre 2001 et 2006, contre 6,8% durant la période 1998-2001.

Cette rencontre, organisée par l'Agence nationale de l'assurance maladie en partenariat avec le ministère de la Santé et l'Association marocaine des sciences médicales, a été marquée par la présentation du programme national pour la diffusion des recommandations de bonnes pratiques médicales qui comprend dix séminaires au niveau régional et d'un guide dédié aux professionnels du secteur.

Ces recommandations ont pour objectifs, entre autres, la mise en place de mécanisme visant la maîtrise médicalisée des dépenses et l'harmonisation des référentiels des pratiques médicales ainsi que l'évaluation des pratiques professionnelles dans l'objectif de leur amélioration continue.

aufait


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter