hausses des droits de scolarité :Les parents d'élèves des écoles françaises au Maroc s'insurgent

Dernière mise à jour :


Les parents des enfants scolarisés dans les établissements de l'enseignement français au Maroc se sont insurgés contre la spirale de hausse des droits de scolarité décidée par l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger et envisagent d'intenter un recours judiciaire auprès du tribunal financier de Paris.

Les dirigeants de l'Union des conseils des parents d'élèves (UCPE) -qui compte 3.000 adhérents- ont exprimé, dans une conférence de presse tenue mardi à Rabat, “tout le désarroi” des parents devant la nouvelle architecture des hausses sur trois ans annoncée par l'AEFE qui gère 480 établissements implantés dans 130 pays.

L'UCP prévoit d'autres actions de protestation, après une campagne de mobilisation qui a concerné une journée 'classe morte' dans ces établissements, des sit-in, le lancement d'une pétition sur Internet, l'envoi de correspondances aux politiques français et une réunion avec la directrice de l'AEFE.

Le réseau de l'enseignement français au Maroc compte 39 établissements fréquentés par près de 28.100 élèves, dont plus de 60% sont marocains.

aufait


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter