Casablanca : Deux voleurs de voitures notoires mis hors d'état de nuire

Dernière mise à jour :


Casablanca, 24 févr. 2012 (MAP) - "Ras Zarouata" et "Zebra", deux cambrioleurs notoires qui s'intéressent aux voitures à Casablanca, ne séviront plus pour un bon bout de temps.

Les deux compères ont été interpellés par les fins limiers de la police judiciaire de Casablanca-Anfa, après près d'un mois d'investigations. Ils sont poursuivis pour avoir opéré plus de 500 "visites" à l'intérieur de véhicules, les délestant de tout objet de valeur.

La compilation de renseignements et même des empreintes relevées sur les carcasses ou à l'intérieur des voitures n'ont pas aidé les enquêteurs "à dénouer les fils" et remonter aux auteurs pour la simple raison que S.H, alias Ras Zarouata, n'a jamais établi de pièce d'identité nationale, explique à la MAP le chef de la 2ème section judiciaire de la police d'Anfa qui a démêlé l'affaire. Il était quasiment "un fantôme dans la base de données", a-t-il dit.

Un vol spectaculaire à l'intérieur d'une voiture dans la capitale économique, avec à la clé la disparition d'une somme d'argent de plus de 11 mille euros, de 20.000 DH et, surtout, de trois montres de prestige valant jusqu'à 230.000 DH, sera le déclencheur de cette affaire.

D'emblée, les premiers éléments de l'enquête ont mis la puce à l'oreille des limiers de la section : Le veilleur de nuit de la zone où s'est opéré ce larcin a, inhabituellement, quitté son poste avant l'heure. Ce dernier, qui a des antécédents de vol de voitures, niera devant le parquet toute implication pour se retrouver libre de toute poursuite.

Mais, ce ne fut que partie remise. Les détectives de la PJ se colleront à ce fin fil pour ne pas lâcher prise. Ils seront récompensés en agrippant Ras Zarouata qui se mettra à table en dénonçant son complice, interpellé par la suite à Agadir.

L'auteur principal des vols a réussi à monter tout un réseau d'indicateurs parmi les veilleurs de nuit. Sans vergogne, ces derniers repéraient les voitures à cambrioler avec une préférence pour celles de luxe dont les propriétaires rechignent à payer le "droit de gardiennage" ou de simples automobilistes de "passage" la nuit et aiguillaient ainsi Ras Zarouata vers ces véhicules "intéressants".

Ce réseau "d'espions" lui permettait aussi d'agir sans s'inquiéter puisqu'ils assuraient la surveillance au coin de la rue pour le prévenir quand il est en pleine besogne.

Ras Zarouata, multirécidiviste, présente une carte de visite bien chargée avec dix-huit condamnations dont la dernière purgée en décembre 2010. Depuis son dernier séjour carcéral, il a repris ses vols avec, lors de nuits "fructueuses", quatre à cinq opérations rentables essentiellement dans les quartiers huppés de Bourgogne et de Mers Sultan.

Un peu plus de trois cent plaintes ont déjà été répertoriées par la police judiciaire et concernent uniquement ces deux zones.

Les deux principaux mis en cause, deux receleurs dont un interpellé en flagrant délit, et sept veilleurs de nuit vont être ainsi déférés à la justice pour constitution de bande de malfaiteurs spécialisée dans le vol à l'intérieur des voitures, vol qualifié, recel et trafic de drogue.

MAP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter