Un sexagénaire tué à son domicile :Retour sur le lieu du crime

Dernière mise à jour :


Les services de la police judiciaire à Mohammedia ont procédé, dimanche, à la reconstitution du crime qui a coûté la vie à un sexagénaire, poignardé à mort dans son domicile.

Les faits de ce crime remontent à la soirée du dimanche 5 février lorsque ce père de quatre enfants a été retrouvé mort dans son domicile à Mohammedia, gisant dans une mare de sang et portant plusieurs lésions sur le thorax et le dos.

Les investigations de la police judiciaire, confortées par les constatations recueillies sur la scène du crime, ont permis d'arrêter rapidement les auteurs présumés de cet assassinat commandité par l'ex-femme de la victime et exécuté par son amant, un jeune homme de 29 ans dont le casier judiciaire est lourd d'antécédents.

Mobile du crime: vengeance et vol

Selon une source policière, le mobile du crime est à la fois la vengeance et le vol, puisque l'ex-femme de la victime qui l'a quittée il y a trois mois, voulait accaparer des économies de son mari.

Elle croyait, en commanditant cet assassinat, que l'argent généré par la vente d'une villa se trouverait dans l'appartement du défunt, supputations qui se révélaient infondées puisque son bras armé, l'amant avec qui elle envisageait de refaire sa vie, n'y trouvait, après avoir commis son crime, que 300 dirhams.

En vue d'éloigner les soupçons d'elle, elle n'a rien trouvé de mieux que de jouer la veuve éplorée, allant jusqu'à organiser après les funérailles une cérémonie à la mémoire du défunt qui était très respecté de son vivant, selon son entourage, pour sa droiture et ses qualités humaines.

Les auteurs du crime ont été déférés lundi devant le parquet pour homicide avec préméditation, adultère et vol.

aufait/MAP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter