Un projet de mise à niveau de l'ancienne Médina de Casablanca pour réhabiliter "l'espace civilisationnel"

Dernière mise à jour :


Le projet de réhabilitation et de mise à niveau de l'ancienne Médina de Casablanca vise à mettre en exergue la valeur historique de cet espace civilisationnel et à faciliter son intégration dans son environnement urbain et socio-économique, a indiqué Abdelaziz Karaki, président de l'association "Al Irfane" de Casablanca.

Dans une déclaration, M. Karaki, professeur de sciences politiques, a souligné que ce projet ambitionne de réhabiliter l'aspect urbanistique de l'ancienne Médina notamment sa muraille et ses portes en plus d'accorder un intérêt particulier au volet humain à travers des actions à même de résoudre l'ensemble des problèmes auxquels il est confronté.

Il vise également à permettre aux habitants de cette partie de la métropole de se charger de la mission de préservation de l'ancienne Médina en prenant conscience de l'importance de la charge historique et culturelle véhiculée à travers les siècles par cette partie de la ville et améliorer les conditions de vie de la population, a-t-il relevé.

Plusieurs actions sociales de proximité devront y voir le jour prochainement, a annoncé Karaki, membre du comité de pilotage du projet de réhabilitation et de mise à niveau de l'ancienne Médina de Casablanca, notant que de nombreux chantiers déjà lancés dans cette partie de la ville s'inscrivent en droite ligne de cette réhabilitation, particulièrement en matière d'infrastructures.

L'association "Al Irfane" supervise plusieurs projets de proximité visant à réaliser le développement socio-économique dans l'espace de l'ancienne Médina de Casablanca.

MAP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter