Nouvelles recommandations pour une meilleure utilisation des médicaments destinés aux enfants (OMS)

Dernière mise à jour :


180269_enfant_vitamine_medicament_nutrition_unicef_medium

Agrandir

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a rendu publiques de nouvelles recommandations pour une meilleure utilisation des médicament destinés aux enfants.

Ce premier formulaire modèle pour les enfants (WHO Model Formulary for Children) indique comment utiliser plus de 240 médicaments essentiels pour soigner les enfants de 0 à 12 ans. Pour la première fois, les médecins du monde entier ont accès à des informations standardisées sur l'usage recommandé, la posologie, les effets indésirables et les contre-indications de ces médicaments chez l'enfant.

Plusieurs pays ont mis au point leur propre formulaire au fil des ans, mais il n'existait jusqu'à présent aucun guide complet de l'utilisation des médicaments chez l'enfant qui s'adresse à tous les pays.

Le nouveau formulaire repose sur les meilleures données dont on dispose au niveau mondial pour déterminer quels médicaments utiliser contre telle ou telle affection, comment les administrer et en quelle quantité. Le bon dosage des médicaments est capital chez l'enfant, surtout entre 0 et 1 an, car une erreur de dosage chez un enfant tout petit peut avoir des conséquences désastreuses, précise l'OMS.

Le formulaire indique également les précautions à prendre, les éventuelles réactions indésirables à surveiller et les interactions possibles avec d'autres médicaments.

Il fait remarquer par exemple qu'il peut y avoir des interactions négatives entre l'ibuprofène, qui est souvent donné aux enfants contre la douleur, et 21 médicaments recensés.

En ce qui concerne les médicaments contre le paludisme ou le VIH, le formulaire insiste sur la nécessité de disposer d'associations fixes (plusieurs médicaments en un seul comprimé) plus satisfaisantes pour un traitement sûr et efficace chez l'enfant. Il existe actuellement très peu de médicaments en associations fixes à usage pédiatrique : un seul antipaludique et deux antirétroviraux contre le VIH.

Chaque année, 8,8 millions d'enfants meurent avant l'âge de cinq ans (statistiques de 2008). Un grand nombre de ces décès résultent de maladies que des médicaments essentiels sans danger et adaptés à un usage pédiatrique permettraient d'éviter. Parmi ces maladies figurent la diarrhée et la pneumonie ainsi que les infections bactériennes graves chez le nouveau-né.

MAP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter