Fatima Mazmouz à la FJ Galerie de Casablanca :“Made in mode grossesse”, une expo gonflée

Dernière mise à jour :


La galerie FJ de Casablanca abrite depuis janvier le travail photographique et vidéographique de Fatima Mazmouz, intitulé Intimate Project et sous-titré 'Made in mode grossesse'. Un travail qui déride l'art contemporain et qui transforme l'image cliché de la femme enceinte. Un petit tour vaut le détour.

Nature morte, mais vivante, signée Fatima Mazmouz./DR
Nature morte, mais vivante, signée Fatima Mazmouz./DR
Agrandir

Autoportrait en pied de l'artiste: 'big is beautiful'./DR
Autoportrait en pied de l'artiste: 'big is beautiful'./DR
Agrandir
Autoportrait en pied de l'artiste: 'big is beautiful'./DR
Autoportrait en pied de l'artiste: 'big is beautiful'./DR
Agrandir

À l'entrée de l'espace d'exposition spécialisé en art contemporain, un pan de mur est occupé par une multitude de clichés en petit format formant une mosaïque de portraits en pied de l'artiste enceinte et sous toutes les coutures (en jellaba, en nuisette...). Son visage est coupé, laissant à celui qui regarde, enfin surtout à celle, la possibilité de s'identifier.

Un travail sur l'image et l'imaginaire

Plus loin, des formats plus grands montrent Fatima en Super Oum, personnage loufoque de future maman masquée, en bottes et cape, gros bidon tout rond à l'air, et que l'on retrouve dans d'autres photos, des natures mortes cette fois, qui n'en sont pas vraiment puisque le ventre (littéralement plein de vie) occupe la place centrale (ventrale) de l’œuvre.

Clichés osés voire gonflés!

Ailleurs, des silhouettes arrondies en plexi occupent d'autres pans de muraux, des triptyques montrant cette silhouette -sujet-objet- en découpe mauve sur fond de dentelle, très girly, imaginés pour décorer les cliniques et cabinets professionnels spécialisés. De quoi mettre de la vie là où elle commence...

Une vidéo met également en scène cette artiste qui propose un travail original, qui donne à réfléchir et prête à sourire: on la voit sur des images aux couleurs saturées se livrer à des activités du quotidien, grosse et super active: Super Oum à l’œuvre et dans toute sa splendeur, en somme.

Cette exposition fait écho à celle qui se tient jusqu'en juillet à l'Institut du Monde Arabe à Paris, intitulée 'Le Corps découvert'. Car si elle traite le sujet corps de manière inédite, elle le fait avec d'autant plus de force que son origine arabe est flagrante.

Fatima Mazmouz, née en 1974 à Casablanca, est la compagne d'un autre artiste marocain contemporain de la même trempe, Hicham Benohoud, dont on peut admirer le travail dans l'exposition pARTager de la Société Générale à Casablanca jusqu'en juillet.

Fatima fabrique aussi des bijoux très 'Moroccan touch' minimalistes, sous la marque Sidilalla.

La galerie FJ organisera à la fin du mois une table ronde sur le thème de l'exposition, en présence de professionnels du milieu obstétricien.

www.galeriefj.com

Alexandra Girard


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter