Zebda devant Hollande au printemps de Bourges: "Il va gagner!"

Dernière mise à jour :


"Il va gagner!", a lancé Zebda devant François Hollande, venu assister vendredi aux répétitions du groupe toulousain au Printemps de Bourges, a constaté une journaliste de l'AFP.

"+Second Tour+ est le titre de leur album, c'est aussi le titre du mien", a plaisanté le candidat socialiste à l'élection présidentielle, après avoir reçu du groupe un tee-shirt à son effigie et les avoir écoutés interpréter "Un je ne sais quoi".

Dans le clip de cette chanson extraite de son dernier album, le groupe, marqué à gauche, dénonce la politique migratoire de Nicolas Sarkozy, président sortant et adversaire UMP de François Hollande au second tour de la présidentielle.

"Nous avons parlé de la mobilisation dans les quartiers populaires, il nous a dit que partout où il allait, il sentait que cette mobilisation était réelle", a confié à l'AFP un des chanteurs de Zebda, Hakim Amokrane, peu après la rencontre.

En tenant à rencontrer Zebda, François Hollande "a lancé un message implicite vers une France fraternelle à l'opposé de la mécanique Sarkozy", a estimé son complice Magyd Cherfi.

"Ces cinq années ont montré cette confusion, ce qu'ils appellent à droite la +décomplexion+, comme si l'honnêteté consistait à être véreux, puant. Nous on préfère plus de pudeur", a-t-il ajouté.

Arrivé en fin de matinée sur le site du festival, qu'il fréquente "depuis 15 ans", François Hollande s'est offert un petit bain de foule avant de rencontrer les professsionnels du spectacle vivant.

"La culture est ce qui permet de donner un sens à un projet. Le miracle français, c'est d'être capable d'ajouter des cultures et d'en faire une que nous pouvons porter ensemble", a-t-il déclaré.

Interrogé sur le profil de son ministre de la Culture en cas de victoire, il a estimé qu'il choisirait plutôt une personnalité polique qu'un artiste. "Car la meilleure façon de défendre un budget, c'est de bien connaître les rouages de l'Etat", a-t-il dit.

Evoquant les artistes qu'il aime écouter, il a cité Alain Souchon, Alex Beaupain, Bénabar, Hubert-Félix Thiéfaine et La Grande Sophie, à qui il a rendu hommage car elle l'avait autorisé à utiliser la chanson "Du courage" lors d'une précédente campagne.

"Mais la dernière fois que j'ai dit du bien d'une chanteuse (Zaz), ça lui a fait du tort, donc je ne dis plus rien sur une artiste pour ne pas la compromettre", a-t-il ajouté.

AFP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter