Grèce: les locaux de Microsoft endommagés par un attentat à l'explosif

Dernière mise à jour :


Les locaux de Microsoft à Athènes, le 27 juin 2012 après l'attentat à l'explosif
Les locaux de Microsoft à Athènes, le 27 juin 2012 après l'attentat à l'explosif
Agrandir

La camionette utilisée pour l'attentat à l'explosif réalisé dans les locaux de Microsoft à Athènes, le 27 juin 2012
La camionette utilisée pour l'attentat à l'explosif réalisé dans les locaux de Microsoft à Athènes, le 27 juin 2012
Agrandir

Des inconnus sont entrés mercredi à l'aube dans les locaux de Microsoft à Athènes et ont fait exploser une camionnette avec des cartouches de gaz provoquant d'importants dégâts, selon une source policière.

La police antiterroriste s'est chargée de l'enquête car selon les premières estimations, les autorités n'excluent pas un attentat extrémiste, selon la même source.

Deux ou trois inconnus cagoulés à bord d'une camionnette volée ont forcé à 03H45 locales (00H45 GMT) l'entrée des locaux de Microsoft avant de sortir du véhicule, immobiliser deux agents de sécurité et mettre le feu à la camionnette, remplie des bonbonnes de gaz, selon la police.

L'incendie a endommagé l'entrée et le rez-de-chaussée du bâtiment de Microsoft, situé à Maroussi, banlieue nord d'Athènes.

Les inconnus ont ensuite pris la fuite. La police les recherchait.

Selon les premières estimations, les dégâts s'élèvent à 60.000 euros.

"Nous avons eu de la chance car il n'y a pas eu de blessés et notre personnel est sain et sauf", a indiqué la société dans un communiqué.

"Nous attendons la fin de l'enquête policière pour avoir une image complète de l'incident", ajoute ce texte.

Des attentats ont fréquemment visé en Grèce des cibles diplomatiques, des services publics, des succursales et des agences bancaires, sans faire de victimes. La police les impute souvent à la mouvance extrémiste ou anarchiste locale.

Le dernier attentat a eu lieu en avril, quand un groupe inconnu jusque là baptisé "Action révolutionnaire" avait revendiqué une explosion contre une annexe du ministère de l'Administration à Athènes provoquant d'importants dégâts matériels.

AFP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter