Standard & Poor's confirme le "triple A" de l'Allemagne malgré la crise de l'euro

Dernière mise à jour :


L'agence de notation Standard & Poor's (S&P) a confirmé jeudi le prestigieux "triple A" de l'Allemagne avec une perspective "stable", en dépit du climat morose que fait régner la crise qui frappe de plein fouet la zone euro.

Le maintien de cette note souveraine témoigne de "la capacité de l'économie allemande d'absorber les chocs financiers et économiques", vue la grande compétitivité de ce pays, sa "forte position de créancier et ses principes de politique et de discipline budgétaires", explique l'agence de notation sur son site institutionnel.

S&P relève que l'Allemagne avait réussi, mieux que les autres pays notés "AAA", à amortir la détérioration de ses finances publiques après la profonde récession en 2009, soulignant toutefois que certains agrégats économiques, à l'image de la consommation domestique, ne devraient s'améliorer que dans les quelques années à venir sur fond du "léger resserrement de la politique budgétaire" du gouvernement.

Néanmoins, l'agence a fait savoir qu'elle pourrait diminuer la note souveraine de la première économie européenne si le taux de la dette publique globale atteint 100 pc du produit intérieur brut (PIB) au lieu de près de 80 pc actuellement, ce qui pourrait avoir lieu si le déficit budgétaire de l'Allemagne enfreint le pacte de stabilité et frôle le seuil de 3 pc du PIB.

Et de rappeler que la décision de S&P intervient après qu'elle ait abaissé en juillet dernier la perspective du "triple A" allemand à "négative", à l'image des Pays-Bas et du Luxembourg, puisque ces trois pays seraient enclins d'écoper le coût d'une aide éventuelle envers l'Italie ou l'Espagne.

MAP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter