La BCE se réunit à Barcelone sous haute sécurité

Dernière mise à jour :


Le conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) a entamé, jeudi, ses travaux à Barcelone (nord-est de l'Espagne) où près de 8.000 policiers ont été déployés pour prévenir tout acte de violence de la part de groupes "radicaux" hostiles à l'austérité en Europe.

L'ordre du jour officiel de cette réunion qui se déroule en présence du président de la BCE, Mario Draghi, n'a pas été rendu public.

Selon des médias locaux, les thèmes de la croissance et de la réforme du système financier seront au centre de cette réunion de la BCE, qui devrait maintenir inchangé à 1% son principal taux directeur.

Citant des économistes, la presse catalane estime que la BCE devra éviter de faire la moindre annonce concernant son arsenal anti-crise, malgré le regain de morosité dans la zone euro notamment en Espagne, qui vient de retomber dans la récession et se trouve dans le collimateur des marchés et des agences de notation financière en raison de l'envolée de son déficit public.

De l'avis des économistes, la BCE ne devrait faire aucune nouvelle annonce concernant le rachat d'obligations publiques ou l'octroi de prêts généreux aux banques en dépit de la dégradation de la situation économique dans la zone euro et du regain de la crise de la dette.

La ville de Barcelone est quadrillée par un impressionnant dispositif de sécurité pour faire face aux actes de violence qui pourraient éclater à l'occasion de cette réunion, à l'instar de ceux survenus lors de la journée de la grève générale du 29 mars dernier.

Le Mouvement des indignés a annoncé la tenue d'un "sommet alternatif" à Barcelone, sous forme d'ateliers et de débats sur la crise de la dette, mais aucune manifestation contre la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE.

Les autorités catalanes avaient adressé ces derniers jours plusieurs mises en garde aux groupes "radicaux" qui chercheraient à perturber la réunion de Barcelone.

Madrid avait décidé samedi de rétablir, jusqu'au 4 mai, les contrôles aux frontières terrestres avec la France et dans les aéroports de Gérone et Barcelone pour empêcher l'entrée de groupes "violents" et prévenir l'éclatement d'"altercations" et d'"actes de violence" à cette occasion.

MAP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter