Crise de la dette en Europe : le Japon pourrait apporter 60 mds USD de plus au FMI

Dernière mise à jour :


Le Japon, deuxième actionnaire du Fonds monétaire international (FMI), derrière les Etats-Unis, pourrait apporter 60 milliards de dollars de plus à cette institution pour l'aider à mieux lutter contre la crise de la dette en Europe, a affirmé dimanche l'agence de presse "Kyodo", citant une source gouvernementale.

Tokyo est actuellement en pourparlers avec d'autres membres importants du FMI comme la Chine et des pays européens pour finaliser leur possible contribution, à quelques jours de la rencontre des ministres des Finances du Groupe des Vingt (G20) qui doit avoir lieu à Washington les 19 et 20 avril, a ajouté "Kyodo".

En janvier, le FMI avait annoncé être à la recherche des sommes nécessaires pour augmenter de 500 milliards de dollars ses ressources prêtables, ce qui en vertu des règles comptables du Fonds nécessite de rassembler 600 milliards, afin de mieux lutter contre la crise de la dette européenne.

Actuellement le seul engagement ferme est celui de la zone euro, qui a promis 150 milliards d'euros (198 milliards de dollars) en décembre.

Jeudi dernier, la directrice générale du Fonds monétaire international Christine Lagarde a revu à la baisse jeudi les besoins financiers de son institution, en affirmant que "les besoins aujourd'hui pourraient ne pas être tout à fait aussi importants que nous l'avions estimé en début d'année".

MAP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter