Production de viandes rouges: près de 86% des objectifs fixés par le Plan Maroc Vert réalisés selon Akhennouch

Dernière mise à jour :


La production de viandes rouges au Maroc a atteint près de 86 pc des objectifs fixés par le plan "Maroc Vert" à l'horizon 2020 pour cette filière, a indiqué, vendredi à Casablanca, le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch.

Ce secteur important représente 35 pc de la valeur ajoutée agricole et génère près de 60 pc des emplois dans le domaine agricole et quelque 35 milliards de dirhams en valeur, a ajouté le ministre dans une déclaration à la presse à l'occasion de l'inauguration du 1-er Salon international des viandes rouges ''MaroCarne'', tenu sous le thème "Produire en quantité une viande de qualité au profit du consommateur".

Evoquant la question de la couverture de la demande, M. Akhennouch a relevé, à ce propos, que la production nationale de viandes rouges couvre 98 pc de la demande, 100 pc pour les viandes blanches et près de 90 pc pour la filière laitière.

Le secteur des viandes rouges est "un secteur capitalistique et d'investissement dont les opérateurs attendent plus de réformes, de libéralisation et d'ouverture afin qu'ils puissent intégrer la valorisation de la production dans leur perspectives de développement", a-t-il déclaré.

Pour M. Akhennouch, ce salon revêt une grande importance pour positionner le secteur, montrer ses atouts et discuter les attentes et les perspectives de développement de la filière viandes rouges qui sont aussi d'une "importance stratégique".

Le président de la Fédération Interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR), Hammou Ouhalli a souligné que ce 1er salon offre aux professionnels marocains l'occasion de tirer profit des expériences de leurs homologues étrangers venant des pays connus dans le domaine de l'industrie de la viande comme l'Australie (invité d'honneur), la France, l'Espagne et l'Italie.

Le salon, qui réunira tous les intervenants dans la filière du producteur d'aliments pour bétail au vétérinaire en passant par les éleveurs, les transformateurs de viandes rouges ou encore les instituts de recherche, permettra aux professionnels nationaux de découvrir les évolutions que connait le secteur et les nouvelles techniques et technologies utilisées dans ce secteur et contribuer ainsi à son développement, a-t-il estimé dans une déclaration à la MAP.

A travers l'organisation de ce salon, l'FIVIAR vise également à communiquer avec le consommateur et de faire connaitre la chaîne de production de cette filière qui reste plus au moins méconnu auprès du public, a soutenu M. Ouhalli, relevant que l'objectif ultime de cette manifestation reste de parvenir à offrir un produit de qualité avec un meilleur prix.

"MaroCarne", qui ambitionne attirer quelque 20.000 visiteurs, regroupe l'ensemble des opérateurs de la filière allant de la production à la distribution, en passant par l'abattage, la découpe, la transformation et la commercialisation.

Organisée par la FIVIAR, cette manifestation de trois jours connait également la participation des fournisseurs des facteurs de production, notamment le matériel d'élevage et de transformation, la provende et les produits pharmaceutiques.

Plusieurs thèmes seront débattus en marge du salon dont le "Secteur des viandes rouges en Australie, santé hygiène et traçabilité", la "Gestion des ateliers d'engraissement pour produire une viande de qualité", la "Valorisation de la viande rouge par les signes distinctifs d'origine et de qualité", "Stratégie du Conseil agricole'' et le "Financement des projets intégrés et d'agrégation de la filière".

MAP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter