Présidentielle en Égypte :Un ex-Premier ministre revient dans la course

Dernière mise à jour :


Le général Ahmad Chafiq, ancien Premier ministre de Hosni Moubarak. /DR
Le général Ahmad Chafiq, ancien Premier ministre de Hosni Moubarak. /DR
Agrandir

Le dernier chef de gouvernement du président égyptien déchu Hosni Moubarak, Ahmad Chafiq, dont la candidature avait été invalidée par la commission électorale mardi, pourra finalement se présenter à la présidentielle du 23 mai, a annoncé mercredi soir l'agence officielle Mena.

La Haute commission électorale égyptienne a en effet décidé de renoncer à sa décision prise la veille et qui interdisait Ahmed Chafiq, nommé Premier ministre par Moubarak quelques jours avant sa chute, de se présenter à l'élection présidentielle.

La commission avait invalidé mardi la candidature de Chafiq en vertu d'une loi interdisant les symboles de l'ancien régime d'exercer des droits politiques pendant dix ans et M. Chafiq avait aussitôt contesté cette décision.

Approuvé récemment au Parlement, le texte, entré en vigueur mardi, interdit la candidature des personnalités ayant exercé les responsabilités de président, de vice-président ou de Premier ministre dans la décennie qui a précédé le renversement d'Hosni Moubarak, le 11 février 2011.

La loi s'applique également aux membres de la direction du parti alors au pouvoir.

L'adoption de cette loi intervient après la présentation par l'ancien vice-président, Omar Souleimane, de sa candidature pour la présidentielle, qui a suscité un tollé au sein de la sphère politique égyptienne. La haute commission électorale a exclu dix candidats, dont l'ancien chef des renseignements Souleimane, parce qu'ils ne remplissaient pas les conditions requises.

aufait


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter