La CEDH ouvre la voie vers l'extradition d'Abou Hamza aux Etats-Unis

Dernière mise à jour :


La Cour européenne des droits de l'Homme a ouvert la porte mardi à l'extradition de cinq terroristes présumés, dont l'imam radical Abou Hamza, du Royaume-Uni vers les Etats-Unis.

Mustafa Kamal Mustafa, dit Abou Hamza al-Masri y est visé en tout par onze chefs d'accusation liés au terrorisme.

Cet ancien imam de la mosquée du nord de Londres, et cinq autres hommes, accusés d'avoir fomenté des attentats anti-américains ou fourni une assistance à des groupes en vue d'actions terroristes, s'étaient tournés vers la CEDH, estimant que leur extradition provoquerait un “traitement dégradant ou inhumain”, (proscrit par l'article 3 de la Convention européenne des droits de l'Homme).

Mais hier, la CEDH, qui avait bloqué la décision d'extradition en juillet 2010 en attendant d'étudier le dossier sur le fond, a toutefois débouté Abou Hamza et les cinq autres suspects sur tous les points soulevés par ces derniers.

Abou Hamza purge actuellement une peine de sept ans de prison dans une prison londonienne de haute sécurité. Il avait été condamné en février 2006 pour incitation au meurtre et à la haine raciale.

aufait avec AFP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter