"La lutte entre sécuritaires, libéraux et islamistes marquera la période post-printemps arabe"

Dernière mise à jour :


La lutte entre les sécuritaires, les libéraux et les islamistes sera le fait marquant de la période post-printemps arabe, estime, mardi, l'Institut international des études stratégiques (IISS, basé à Londres).

Cette lutte, qui devra s'inscrire dans le cadre de la dynamique visant à mettre en place des systèmes politiques stables, démocratiques et représentatifs, aura un caractère interne, a dit Dr John Chipman, directeur général de l'IISS, lors d'une conférence de presse pour présenter le rapport 2011 du think-tank sur les affaires mondiales.

L'éveil arabe a fait naitre des craintes de voir les partis islamistes dominer la scène politique dans la région, a ajouté M. Chipman.

Quant à une influence dans ce contexte de l'Iran, il a noté que la capacité de Téhéran d'exploiter la situation dans le monde arabe demeure limitée eu égard à la vulnérabilité du régime iranien lui même.

"L'influence iranienne est en train de s'éroder", a-t-il relevé, notant que l'Iran, "qui a franchi des lignes dangereuses de la politique moyen-orientale, risque d'être surpris quand les changements stratégiques définitifs s'enracineront dans la région".

La manière avec laquelle l'Iran réagira à la situation en Syrie, durant les six mois à venir, sera un test qui permettra de voir si les autorités iraniennes seront en mesure de maintenir leur position stratégique ou si la vague des protestations ira à l'encontre de ses intérêts, argumente l'expert, soutenant que même les alliés non-Etatiques de l'Iran, notamment le Hezbollah libanais, doivent désormais revoir leurs positions pour refléter le sentiment de la rue arabe.

MAP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter