Scandale News of the World : une 13ème personne arrêtée

Dernière mise à jour :


Les services de Scotland Yard ont annoncé, jeudi, l'arrestation d'un homme âgé de 38 ans dans le cadre de l'enquête sur le scandale des écoutes téléphoniques.

Selon les médias, il s'agit de James Desborough, ancien journaliste du tabloïd News of World, fermé en juillet dernier par son propriétaire Rupert Murdoch, dans le sillage du scandale qui ébranle la scène politique britannique.

Il s'agit de la 13ème arrestation effectuée par les services de Scotland Yard dans le cadre de leur enquête sur les écoutes des communications téléphoniques pratiquées par News of World pendant de longues années.

Rappelons que la commission chargée du contrôle de la police britannique a blanchi, mercredi, l'ancien chef du Scotland Yard, Sir Paul Stephenson, de toute responsabilité dans l'affaire.

Trois autres officiers du Scotland Yard ont également été blanchis par la commission, qui poursuit son enquête dans ce scandale.

Mardi, une lettre, rendue publique par la commission chargée de la culture et des médias à la chambre des Communes (chambre basse du parlement), a montré que les hauts responsables de l'hebdomadaire News of the World, étaient au courant de la pratique des écoutes téléphoniques.

La lettre, écrite par Clive Goodman journaliste du tabloïd fermé en juillet dernier par son propriétaire Rupert Murdoch, souligne que la question des écoutes "était largement discutée" au sein du journal dominical.

Ces révélations ont repoussé au devant de la scène le débat sur cette affaire où de sérieux rebondissements sont attendus. Des parlementaires ont déjà commencé à évoquer la possibilité d'une deuxième convocation du magnat de la presse Murdoch devant la chambre des Communes.

Le Premier ministre britannique, David Cameron, se trouve au coeur de la polémique pour avoir embauché Andy Coulson, un ancien responsable de News of the World, en tant que chef de la communication du 10 Downing Street.

MAP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter