La caravane mexicaine contre la violence termine son parcours aux Etats-Unis

Dernière mise à jour :


La caravane mexicaine contre la violence organisée par le poète Javier Sicilia a terminé samedi son parcours d'une semaine par la ville américaine frontalière d'El Paso (Texas) pour souligner la responsabilité des Etats-Unis dans la violence qui sévit au Mexique.

"Les Etats-Unis doivent admettre leur responsabilité dans la violence que vit le Mexique", a dit Sicilia devant des centaines de membres d'organisations civiles américaines et d'immigrants.

Il a demandé que Washington suspende l'initiative de Merida, un plan lancé en 2008 pour appuyer la lutte du Mexique et des pays d'Amérique centrale dans leur lutte contre les narcotrafiquants.

Vendredi, le Département d'Etat américain avait exprimé la compréhension des Etats-Unis envers les demandes du mouvement de Sicilia, appuyé par plus de 200 organisations de la société civile.

"Nous appuyons certainement la société civile qui demande la paix, spécialement au Mexique, où la société dans son ensemble a été si affectée par la violence des narcotrafiquants", a déclaré lors d'une d'une conférence de presse, Mark Toner, porte-parole du Département d'Etat.

Sicilia, qui a entrepris sa croisade contre la violence après l'assassinat de son fils fin mars à Cuernavaca (centre du Mexique), a parcouru à pied plusieurs rue de la ville frontalière d'El Paso, où il a été acclamé par plusieurs centaines de personnes portant des drapeaux américains et mexicains.

Vendredi soir, Sicilia avait patronné la signature d'un Pacte citoyen à Ciudad Juarez, la ville mexicaine située en face d'El Paso, pour exiger un changement radicale de la stratégie du gouvernement de Felipe Calderon. Le président mexicain avait lancé dès son arrivée au pouvoir en décembre 2006 une offensive militaire contre les trafiquants de drogue. En quatre ans et demi, les affrontements avec les trafiquants ou entre cartels de la drogue ont fait plus de 37.000 morts.

"Cette horreur de guerre insensée doit s'arrêter, en raison des dommages qu'elle a provoqués au Mexique, mais aussi en Colombie, au Guatemala, au Salvador. Il faut poser de nouveau sérieusement comme alternative la légalisation de le drogue", a dit Sicilia à l'AFP.

Le pacte civil signé à Ciudad Juarez vendredi demande la fin de cette politique, et que soit mise en place une "nouvelle stratégie de sécurité citoyenne axée sur les droits de l'homme".

Le document adopté exige un combat contre la corruption et l'impunité, une politique sociale permettant d'offrir aux jeunes des solutions de substitution à l'attraction que représentent les cartels de la drogue. Il souhaite un renforcement de la démocratie participative, avec notamment l'introduction du référendum d'initiative populaire au Mexique.

La manifestation d'El Paso a conclu le parcours de la caravane composée d'une vingtaine de bus qui a parcouru quelque 3.000 km entre Cuernavaca et la frontière avec les Etats-Unis, en traversant les Etats mexicains les plus affectée par la violence.

AFP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter