Le Japon estime "trop prématuré" de discuter du remplacement de Strauss-Kahn à la tête du FMI

Dernière mise à jour :


Le Japon a estimé qu'il était "trop prématuré" de discuter du remplacement de Dominique Strauss-Kahn à la tête du Fonds monétaire international (FMI), alors que des pays jugent que le directeur général doit démissionner après son inculpation pour crime sexuel aux Etats-Unis.

"Sur ce point, je crois qu'il est prématuré d'envisager la question du remplacement de M. Strauss-Kahn à la tête du FMI", a déclaré, mercredi, à la presse, le porte-parole du gouvernement nippon, Yukio Edano, dont le pays est le deuxième pourvoyeur de fonds du FMI, après les Etats-Unis.

Par ailleurs, le secrétaire au Trésor américain, Timothy Geithner, a jugé mardi à New York que le patron du FMI n'était "évidemment actuellement pas en mesure de diriger l'organisme financier", estimant qu'il était important que le FMI établisse un plan permettant à l'institution de se doter d'une direction permanente.

Dominique Strauss-Kahn, qui était considéré comme un des principaux candidats l'année prochaine à l'élection présidentielle française, a été arrêté et est accusé de tentative présumée de viol par un tribunal newyorkais.

Lundi, une juge du tribunal pénal de Manhattan avait décidé le maintien en détention de Strauss-Kahn et fixé au 20 mai la date de la prochaine comparution du patron du FMI devant le tribunal.

MAP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter