Un documentaire TV revient sur la mésaventure d'une "pseudo-survivante" espagnole des attentats de New York

Dernière mise à jour :


Madrid, 09 sept. 2012 - (MAP)- Si les attaques terroristes du 11 septembre 2001 restent une tragédie lourde avec leurs 3.000 morts et plus de 6.000 blessés, elles n'ont pas manqué d'attirer des charognards prêts à profiter du malheur des victimes et de la confusion, dont une Espagnole, qui a prétendu, six ans durant, avoir survécu à l'attaque contre le World Trade Center à New York.

Le quotidien "El Mundo" rapporte, dimanche, la mésaventure de cette pseudo-survivante des attentats, et fait l'écho d'un documentaire qui sera diffusé en soirée sur +National Geographic Channel+. Ce documentaire relate l'histoire de Tania Head ou plutôt d'Alicia Esteve, qui a bluffé tout le monde en prétendant avoir survécu avec de "graves brûlures" à l'attentat contre la tour sud du World Trade Center pour découvrir la mort de son fiancé dans la tour nord.

La "pseudo-survivante" qui a su convaincre en profitant de l'élan de compassion engendré par le drame du 11 septembre, avait même reçu un hommage de la part des maires de New York, Rudolph Giuliani et Michael Bloomberg, avant de devenir présidente du +Réseau des survivants du World Trade Center+.

Le documentaire intitulé : +La femme qui n'était pas là+, révèle comment Tania Head avait été démasquée par le "New York Times" et le journal espagnol "La Vanguardia", qui ont découvert, en 2007, que la dame avait "tout inventé".

Il aborde également les implications et ramifications de cette affaire, ainsi que les témoignages d'amis et collègue de l'énigmatique "pseudo-survivante", écrit "El Mundo".

MAP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter