Un mini-tsunami dévaste les côtes atlantiques marocaines

Dernière mise à jour :


Les complexes Miami et Tahiti ont subit de nombreux dommages, sur les bords de la capitale économique. /Abdelkrim Alaoui
Les complexes Miami et Tahiti ont subit de nombreux dommages, sur les bords de la capitale économique. /Abdelkrim Alaoui
Agrandir

La corniche d'Aïn Diab a été fortement touchée. /Abdelkrim Alaoui
La corniche d'Aïn Diab a été fortement touchée. /Abdelkrim Alaoui
Agrandir
./Abdelkrim Alaoui
./Abdelkrim Alaoui
Agrandir
./Abdelkrim Alaoui
./Abdelkrim Alaoui
Agrandir

La corniche d'Aïn Diab mais également plusieurs parties du littoral atlantique marocain ont été dévastées par la tempête qui a tout balayé. De gros dégâts matériels ont été enregistrés à Casablanca, surtout pour les clubs de fitness et de plaisance de la corniche.

Les complexes Miami et Tahiti ont subit de nombreux dommages, toujours dans la capitale économique. Les villes de Rabat, Salé, Skhirat ainsi que Mohammedia ont également été touchées.

Mais les vagues de cette “dépression atmosphérique sur l’océan Atlantique qui a poussé leur hauteur jusqu'à 6 mètres à l'approche des rivages marocains”, n'ont pas déferlé que sur le Maroc. Le Portugal, la France et l'Espagne ont également été concernés.

Des sites d'information ont rapporté ce mardi, citant le centre météorologique, que le littoral marocain est encore menacé dans la nuit de mardi à mercredi par des vagues hautes de 6 à 7 mètres.

Le centre aurait également averti de la dangerosité de sortir en mer dans ces conditions.

aufait


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter