Conférence de presse de M'hammed El Khalifa :Surmonter la crise avant toute autre démarche

Dernière mise à jour :


Lors d’une conférence de presse tenue hier à Rabat, M’hammed El Khalifa, membre du Comité exécutif du parti de l'Istiqlal, a demandé de reporter la date du Conseil national de ce parti, prévu pour le 22 septembre courant, au 11 janvier 2013. Et ce jusqu’à ce que "le parti ait surmonté sa crise". Il a souligné que l’intérêt du parti doit passer avant toute autre considération.

La conférence de presse convoquée ce jeudi par M'hammed El Khalifa, dans un hôtel de la capitale, a été une occasion pour ce dirigeant de l’Istiqlal, d’exprimer qu’il n’a, pour le moment, aucune intention de présenter sa candidature au poste de Secrétaire général du parti, et ce contrairement aux rumeurs qui ont circulé depuis l'annonce de la conférence.

...Il a cependant insinué que ceci pourrait éventuellement se faire dans l’avenir, selon la sélection finale des membres du Conseil national.

Retrait des candidatures ?

El Khalifa, qui s’est présenté devant les médias comme un “fédérateur”, a surtout demandé à Hamid Chabat et Abdelouahed El Fassi, qui se livrent depuis des semaines, une guerre fratricide pour la succession de Abbas El Fassi, de retirer leurs candidatures pour le poste de Secrétaire général du parti, tout en critiquant l’ensemble de leurs actions.

“Je propose en toute sincérité aux frères Hamid Chabat et Abdelouahed El Fassi de se retirer de la compétition et d’ouvrir en toute transparence, la liste des candidatures à tous les militants qui aspirent accéder au poste de Secrétaire général”.

M'hammed El Khalifa lors de la conférence de presse jeudi.

Mise en garde contre une scission

Il a dénoncé la procédure “inadéquate” selon laquelle leur candidature a été déposée, et mis en garde contre une éventuelle scission au sein du parti, en cas de nomination de l’un d'eux, au poste de Secrétaire général.

El Khalifa a également proposé le report de l’élection du Secrétaire général au 11 janvier 2013, la date prévue du 22 septembre n'étant pas “sacrée”.

Lors de sa conférence de presse, M’hammed El Khalifa a également accusé Abbas El Fassi d’être responsable de la crise organisationnelle dans laquelle sombre le parti de l’Istiqlal, dénonçant la sanctification de la personne de l'actuel leader du parti.

Rappelons que Hamid Chabat a indiqué qu'il veut rompre avec certaines pratiques du passé, et œuvrer pour une nouvelle expérience politique au sein du parti de l’Istiqlal. Selon lui, la réalisation du changement au niveau de la gestion du parti, de ses structures, de ses concepts, et de ses positions politiques est “un choix inéluctable”. À son programme figurent la consolidation de la structure du parti, la promotion de son action politique et la consécration de la bonne gouvernance et du principe de la corrélation entre responsabilité et reddition des comptes, afin de “donner au Maroc un nouveau parti”.

Salma Raiss


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter