Deux hydravions marocains aux Canaries pour participer aux opérations de lutte contre l'incendie de La Gomera

Dernière mise à jour :


Le Maroc a mis à la disposition du gouvernement espagnol deux hydravions qui se trouvent depuis, mardi matin, aux îles Canaries pour participer aux opérations de lutte contre l'incendie qui ravage depuis quelques jours l'île de la Gomera, apprend-on de source officielle canarienne.

Les deux appareils marocains vont se joindre, dans les prochaines heures, aux autres moyens aériens mobilisés pour venir à bout de cet incendie, selon un communiqué du ministère canarien de l'Economie, des Finances et de la Sécurité.

"L'ensemble des aéronefs qui vont intervenir le feront de manière échelonnée pour plus de fonctionnalité et pour une action continue", indique-t-on de même source, ajoutant que d'autres appareils, notamment six hélicoptères et cinq hydravions de l'Etat Espagnol, vont intervenir tout au long de la journée.

Le Maroc a fait part, lundi, de sa "disponibilité" à apporter son aide aux services de secours de l'Espagne à la suite des importants incendies de forêt auxquels fait face le pays.

Cette aide s'inscrit, selon le ministère de l'Intérieur, dans le cadre "de la coopération agissante qui existe entre les deux pays", rappelant que la partie espagnole a "souvent participé aux opérations de lutte contre les incendies de forêt qui se déclarent au Maroc", en vertu des accords de coopération bilatérale.

De multiples incendies, nourris par la canicule, ont ravagé ce week-end des milliers d'hectares de végétation dans plusieurs régions de l'Espagne Dans l'île de la Gomera, plus d'un millier de personnes ont été mobilisées pour circonscrire l'incendie entre des militaires, des sapeurs-pompiers, des gardes-forestiers et des volontaires.

Selon la presse canarienne, l'incendie de la Gomera a jusqu'à présent ravagé plus de 4.000 ha, soit 12 pc de la superficie totale de l'île, dont 750 ha du Parc naturel de Garajonay, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. De plus, quelque 5.185 personnes, sur les 23.000 habitants que compte l'île, ont été évacuées.

MAP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter