Le Maroc aux commandes de l'ACCPUF pour un mandat de trois ans

Dernière mise à jour :


La présidence de l'Association des Cours constitutionnelles ayant en partage l'usage du français (ACCPUF), a été confiée, vendredi, au Conseil constitutionnel du Royaume, en la personne de son président Mohamed Achargui, pour un mandat de trois ans.

Cette décision a été prise suite à une réunion de l'assemblée générale de ladite association et ce, dans le cadre du 6ème Congrès triennal de l'ACCPUF, qui s'est tenu du 4 au 6 juillet courant à Marrakech, sous le signe "le citoyen et la justice constitutionnelle".

Lors de cette rencontre, il a été procédé à l'amendement du statut de l'Association sur proposition du Maroc, pour rehausser le nombre de son bureau de 7 à 9, dans la perspective de doter cette instance d'une représentativité géographique équilibrée.

La réunion a également adopté le plan d'action de l'Association pour les trois années à venir (2012-2015). Cette feuille de route se décline en plusieurs points essentiels, à savoir la promotion de la coopération juridique entre les pays membres, le renforcement des capacités institutionnelles des membres et le renforcement et l'élargissement des champs de la coopération et du partenariat avec les instances similaires.

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, M. Achargui s'est félicité du choix du Royaume à la tête de cette instance, relevant que cette décision est un grand honneur pour le Maroc, d'autant plus qu'elle intervient une année après l'adoption de la nouvelle Constitution.

"Il me revient en effet de faire en sorte que se poursuive la réalisation des nobles objectifs assignés à l'ACCPUF, se traduisant par l'adoption des orientations issues du présent congrès, ainsi que celles que nous adopterons de manière consensuelle au cours de mon mandat", a-t-il souligné.

MAP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter