Don de l'UE au Maroc pour le financement du programme d'appui au plan gouvernemental pour l'égalité des genres

Dernière mise à jour :


L'Union européenne (UE) a accordé, mardi à Rabat, un don de plus de 497 millions de dirhams au Maroc pour le financement de son programme d'appui à la mise en ?uvre du plan gouvernemental pour l'égalité des genres.

Ce programme vise à améliorer les conditions de promotion d'égalité et d'équité entre les femmes et les hommes et à assurer une meilleure protection juridique des femmes et leur plus grande représentation aux postes de décision.

Il a aussi pour objectif le développement de politiques et de programmes sectoriels qui contribuent à l'égalité entre les sexes.

Ce don a fait l'objet d'une convention signée par l'ambassadeur de l'Union européenne au Maroc, Eneko Landaburu, le ministre de l'Economie et des finances, Nizar Baraka et la ministre de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui.

S'exprimant lors de la cérémonie de signature de cette convention, M. Baraka a souligné l'originalité de ce programme "social et culturel" qui "constitue une innovation aux niveaux national et international".

Ledit programme a été fait en "large concertation entre les parties concernées et en harmonie avec les valeurs universelles", a-t-il indiqué, ajoutant que ce don "dénote de l'intensité des relations liant le Maroc à l'UE" et montre en filigrane l'intérêt qu'accorde l'Union aux efforts du développement.

Pour sa part, Mme Hakkaoui a affirmé que ce plan gouvernemental a pour objectif de réaliser une égalité des sexes qui soit "en harmonie avec les valeurs civilisationnelles et familiales de la société marocaine".

Le plan a pour référence l'Islam, religion qui insiste sur l'égalité des femmes et des hommes en matière de droits et d'obligations, et la constitution qui stipule que "l'homme et la femme jouissent, à égalité, des droits et libertés à caractère civil, politique, économique, social, culturel et environnemental", a-t-elle expliqué.

Il repose également sur les engagements du Maroc de réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement à l'horizon 2015 et de mettre en ?uvre les dispositions des conventions internationales en la matière, a dit Mme Hakkaoui.

De son côté, Landaburu s'est réjoui du lancement de ce programme "transversal et novateur", estimant que la promotion de l'égalité entre les sexes est une "thématique prioritaire pour le gouvernement marocain".

"Nous franchissons une étape importante dans le renforcement des relations entre le Maroc et l'UE", a dit, quant à lui, le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, M. Youssef Amrani .

Il a qualifié de "réussi" le partenariat entre le Royaume et l'Union, particulièrement dans un secteur prioritaire qu'est l'égalité entre les sexes.

De son côté, le ministre chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration, Abdelâdim El Guerrouj, a rappelé que la chambre des représentants vient d'adopter le projet de loi organique relatif à la nomination des femmes aux emplois supérieurs.

A travers cette convention, le gouvernement ambitionne de porter le nombre des femmes responsables dans l'administration publique de 15 à 22% en 2014, a-t-il précisé .

MAP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter