Casablanca :24 mois pour le triplement des voies de l'autoroute urbaine

Dernière mise à jour :


C'est parti pour deux années de travaux qui vont sûrement alourdir notoirement le flux de la circulation dans la capitale économique, et également prolonger le temps nécessaire pour quitter Casablanca en direction du nord. Mais c'est pour la bonne cause puisque les travaux envisagés vont à terme diminuer sensiblement les embouteillages dans et autour de la ville.

Les travaux d'élargissement de l'autoroute urbaine de Casablanca, débutés cette semaine, pour l'amélioration de la mobilité dans la ville et sa région devront durer 24 mois.

“Les travaux de ce projet porteront sur le triplement des voies dans les deux sens sur une longueur de 20,5 kilomètres entre les échangeurs Ain Harrouda et de l'OCP (Office Chérifien des Phosphates -siège social) et sa réalisation nécessitera 500 millions de dirhams”.

Mohamed Sajid, président de la commune de Casablanca

Pour éviter les désagréments causés par les travaux, après ceux du tramway, le Conseil de la ville examine avec les autoroutes du Maroc (ADM) et le ministère de tutelle, l'éventualité de suspension des frais de péage sur la rocade de contournement de la ville (rocade extérieure). Cette mesure devrait encourager les automobilistes à l'emprunter, et alléger ainsi la pression au cours des travaux de réalisation de cet élargissement, a fait savoir M. Sajid, lors d'une conférence de presse mercredi.

120.000

C'est le nombre de véhicules qui empruntent quotidiennement l'autoroute urbaine de Casablanca, a souligné le président de la commune de Casablanca.

Le projet consiste aussi dans le renforcement des voies existantes de ce principal axe de la métropole, la mise aux normes des échangeurs et bretelles, l'amélioration des réseaux d'assainissement et d'éclairage public, la modernisation de la signalisation routière et la mise à niveau de l'environnement de l'autoroute.

Il fait partie d'un ensemble d'infrastructures susceptibles de régler les problèmes liés à la circulation, de canaliser les flux de trafic et de réduire le taux élevé des embouteillages, des nuisances sonores et de pollution, notamment le tunnel du boulevard Abderrahim Bouabid, celui reliant les avenues de la Résistance et des F.A.R., ou encore l'aménagement du carrefour de Sidi Maarouf (tunnel et viaduc), a-t-il conclu.

aufait


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter