Evénements de Bni Vouayach :Quatre à six ans de prison pour des violences dans le nord

Dernière mise à jour :


La justice a condamné à des peines de prison ferme comprises entre 4 et 6 ans, assorties d'une amende collective de 2 millions de dirhams, six personnes accusées de “violences” lors d'une manifestation dans la région du Rif.

La cour d'appel d'Al Hoceima a condamné le principal accusé à 6 ans de prison ferme pour “perturbation de la circulation sur la voie publique, atteinte et humiliation des forces de l'ordre en exercice de leurs fonctions, détérioration des biens d'autrui et attroupement armé sur la voie publique.”

Le tribunal a condamné le deuxième accusé à 5 ans de prison ferme, alors que les quatre autres accusés ont écopé de 4 ans d'emprisonnement, selon la MAP.

Tous sont accusés d'actes de violences dans la localité de Bni Bouayach, suite à une manifestation, et de dégradations de biens appartenant à l'Office national d'électricité (ONE), constitué partie civile.

Des ONG s'étaient mobilisées pour demander des enquêtes sur les circonstances des violences policières contre les protestataires. Les autorités locales avaient, pour leur part, indiqué que les manifestants, parmi lesquels de nombreux jeunes avaient “refusé de se disperser” après la manifestation.

Des actes de violences de la part de jeunes manifestants en colère et de forces de l'ordre avaient émaillé en février et mars dernier des localités du Rif sur fond de tensions sociales.

aufait avec AFP


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter