Revendications sociales au Maroc :Un sit-in dégénère en émeute vendredi soir à Tanger

Dernière mise à jour :


On peut voir, dans les vidéos du site Tanjanews, les manifestants scander des slogans pour la "chute d'Amendis", filiale de Veolia. /DR
On peut voir, dans les vidéos du site Tanjanews, les manifestants scander des slogans pour la "chute d'Amendis", filiale de Veolia. /DR
Agrandir

Des manifestants ont lancé des pierres contre un commissariat de police et endommagé une agence de distribution d'eau et d'électricité vendredi soir à Tanger pour protester contre des tarifs jugés excessifs, a-t-on appris samedi de sources concordantes.

Ses émeutes surviennent à un jour de la manifestation pour la réforme politique prévue dimanche, mais il n'existerait aucun lien entre eux.

Le porte-parole du gouvernement et le ministère de l'Intérieur n'ont pas encore commenté les faits.

La police antiémeutes est intervenue pour briser la manifestation qui, de sit-in en face de la préfecture de Tanger, s'est transorfmée en "une marche de plusieurs centaines de manifestants" comme l'explique l'organisation Attac sur son site internet.

Selon une source à la wilaya de Tanger, "l'association Attac organise de tels rassemblements pratiquement chaque semaine".

Le sit-in était organisé par la branche locale du groupe altermondialiste pour réclamer l'annulation de la concession accordée par les services municipaux à la société Amendis, en raison de "ses tarifs excessifs".

Chargée de la distribution d'eau et d'électricité à Tanger, Amendis est une filiale marocaine de l'entreprise française Veolia.

Plusieurs résidents, s'exprimant anonymement, ont confirmé qu'une manifestation initialement prévue pour contester les tarifs élevés d'Amendis a évolué rapidement en une marche qui s'est heurtée aux forces de police qui voulaient l'empêcher d'atteindre le centre-ville.

"Pas de gaz lacrymogènes, pas de coup de feu. Ils ont utilisé de longues matraques pour disperser les foules" affirme un Tangérois.

Une agence d'Amendis a aussi été la cible de jets de pierre de la part des manifestants, a indiqué un autre habitant joint par téléphone.

Le site Tanjanews a publié plusieurs vidéos et photos montrant des actes de vandalisme sur les locaux du poste de police, d'Amendis et d'une succursale de la banque Société Générale à laquelle a été mis le feu.

aufait


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter