Justice transitionnelle :La Palestine s'intéresse à l'expérience marocaine

Dernière mise à jour :


Une délégation du Comité palestinien pour la réconciliation a pris connaissance lors d'un entretien lundi à Rabat, de l'expérience marocaine en matière de justice transitionnelle, à travers la création de l'Instance Equité et Réconciliation (IER), chargée du règlement du passé des violations des droits de l'Homme.

Cet entretien, tenu avec le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), constitue l'occasion de mettre en exergue le travail de l'IER en matière d'investigations pour l'établissement de la vérité et d'auditions publiques.

Le programme de la rencontre a concerné une introduction générale sur la justice transitionnelle à la lumière des expériences comparées, l'Instance d'arbitrage indépendante d'indemnisation des victimes de disparitions forcées, l'IER, etc. Les sujets abordés ont également touché la méthodologie et les procédures d'investigation pour l'établissement de la vérité.

Le Comité Palestinien pour la réconciliation est une instance nationale populaire qui jouit de l'appui des différentes factions palestiniennes. Elle a pour objectif de lancer le processus de réconciliation palestinienne sur la base de l'établissement de la vérité sur les violations, quelques soient leurs origines, d'instaurer un consensus entre les différentes parties, et d'asseoir les bases du dialogue et d'une gestion démocratique du conflit interpalestinien.

aufait


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter