Pétrole :Perspective baissière confirmée

Dernière mise à jour :


L’importance de la facture énergétique du Maroc, pays non producteur de pétrole et où les produits pétroliers dominent la consommation énergétique, dépend essentiellement des cours du brut qu’il importe en totalité.

Le seuil de résistance des prix du pétrole, qui se situait dans la zone 102-105$, a été enfoncé depuis le 31 mai. Le prix du baril de Brent continue de baisser à ce jour pour atteindre le 22 juin 2012 le prix de 89$.

La tendance baissière est due à plusieurs facteurs:
- La situation économique mondiale provoque une forte baisse de la demande;

- Le plafond de 30 millions de barils par jour fixé en décembre 2011 est largement dépassé par les pays producteurs;

- Au sein de l’OPEP, la mésentente est totale entre les grands pays producteurs comme le Venezuela et l’Arabie Saoudite. Le Venezuela veut maintenir le prix du baril au-delà de 100$, alors que l’Arabie Saoudite appelle à une augmentation de la production pour baisser la facture énergétique des pays importateurs pour les aider à relancer leurs économies.

- L’aggravation de la situation économique de la zone Euro devient certaine et les pays émergents commencent à connaître une décélération de leur croissance.

Tous ces facteurs militent pour une poursuite de la baisse des prix du pétrole.

Une bouffée d’oxygène pour le Maroc

Depuis le début de l’année 2012, le prix moyen du pétrole a été au niveau de 115$ le baril. Techniquement, aucune résistance ne semble se trouver sur le chemin baissier du prix avant la zone 70-80$. Si le restant de l’année, le prix  oscille autour de 75$, la moyenne annuelle sera de 85$, soit un gain de 10% sur les prévisions de la facture énergétique de la dernière mise à jour de la loi de finances 2012.

Facture pétrolière à fin mai 2012

Au mois de mai dernier, le Maroc a acheté pour une valeur de 4,314 milliards de dirhams (environ 431 millions d'euros) de produits pétroliers contre 3,6 milliards de DH un mois auparavant (+18,4%). A elle seule, la facture énergétique représente 59,6% des importations globales du Maroc du mois dernier. Les importations, tirées à la hausse par cette facture, ont atteint duarnt le mois de Mai 2012, 15,9 milliards de dirhams (+7,6% par rapport à  Mai 2011), alors que les exportations se sont établies à 7,5 milliards (+5%).

Ahmed Zeriouh


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter