Maroc-Japon :Prêt japonais de plus de 1 MMDH pour des projets d'assainissement

Dernière mise à jour :


Le Maroc et le Japon ont signé, vendredi à Rabat, un échange de note relatif au prêt de 1,09 milliard de dirhams (MMDH), dédié au financement de l'extension et de la réhabilitation des systèmes d'assainissement dans 9 communes du Royaume.

Signé à la présidence du gouvernement par le ministre japonais des Affaires étrangères, Koichiro Gemba, et le ministre de l'Economie et des Finances, Nizar Baraka, en présence du chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, et du ministre d'État, Abdellah Baha, ces projets visent à contribuer à l'amélioration des conditions de vie des habitants des régions concernées, dont le nombre de bénéficiaires devra atteindre environ un million en 2025, de même qu'ils devront contribuer à l'amélioration de l'environnement par la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à la préservation des ressources en eau.

En vertu de cet accord, signé en marge d'entretiens entre M. Benkirane et Gemba, les communes bénéficiaires sont Bouarfa, Nador, Targuist, Essaouira, Berkane, Al Aroui, Taourirt, Ouarzazate, et M'rirt, dans le cadre du Programme national d'assainissement du Maroc.

“L'accord de prêt, qui engage l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) et l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA), témoigne de la confiance du Japon en les capacités du Royaume de répondre aux défis liés au changement climatique.”

Nizar Baraka.

Deux projets de développement des systèmes d'assainissement sont en cours de réalisation au Maroc dans le cadre de la coopération Maroc-Japon, dont les montants de prêts sont respectivement de 426 millions de dirhams (MDH) et 512 MDH, rappelle un communiqué de la JICA, qui précise que ces chantiers font partie des efforts de renforcement des relations d'amitié existant entre le Royaume et le Japon.

aufait avec agence


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter