Creusement du déficit commercial à fin février 2012

Dernière mise à jour :


Le déficit commercial s'est creusé à fin février 2012, en liaison avec une hausse plus importante des importations et un faible accroissement des exportations, selon les données de Bank Al-Maghrib, publiées dans son dernier rapport sur la politique monétaire.

La balance commerciale a enregistré, à l'issue du mois de février, un déficit de 32,8 milliards de dirhams, en détérioration de 27,6% comparativement à la même période de l'année précédente, contre une aggravation de près de 34% un an auparavant.

Cette évolution, explique-t-on, résulte de l'augmentation de 16% ou 8,3 milliards des importations, plus rapide que celle de 4,6% ou 1,2 milliard des exportations. Le taux de couverture s'est ainsi situé à 45,6%.

Importations: un accroissement de la majorité des catégories de produits

Le rapport de la Banque centrale explique que la progression des importations est liée à l'accroissement de la majorité des catégories de produits.

28,5% d'augmentation de la facture energétique à fin février 2012

Ainsi, la facture énergétique, chiffrée à 15,5 milliards de dirhams, s'est accrue de 28,5%, en liaison principalement avec la hausse de 17,8% du prix moyen de la tonne importée de pétrole brut qui s'est élevé à 6.774 dirhams.

Le volume importé du pétrole brut a, de son côté, accusé une baisse de 7,2%, revenant à 764,9 milliers de tonnes. De même, les achats de gasoil et fuel, ainsi que ceux de gaz de pétrole et autres hydrocarbures ont crû respectivement de 35,6% et de 57,8%, s'établissant à 5,1 milliards et à 3,3 milliards de dirhams.

21,2% d'augmentation des importations de biens de consommation à fin février 2012

Pour leur part, les importations de biens de consommation ont crû de 21,2%, s'élevant à 10,5 milliards, en relation notamment avec la hausse de 24,3% des acquisitions de voitures de tourisme. De même, les importations de produits d'équipement ont enregistré un accroissement de 11,1%, se chiffrant à 11,4 milliards de dirhams.

En revanche, les achats des produits alimentaires, en régression de 3,9%, se sont établis à 6,3 milliards de dirhams, sous l'effet du recul de 27,3% des approvisionnements en blé, atteignant 1,5 milliard de dirhams, ainsi que celui de 22,5% des importations du maïs, se chiffrant à 793,5 millions de dirhams. Quant aux achats du sucre, ils se sont élevés à 1,1 milliard de dirhams, en progression de 25,2%.

aufait


L'équipe de aufait accueille vos commentaires avec enthousiasme, et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Par contre, afin d'éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre équipe rédactionnelle seront publiés. Vous êtes priés de respecter la netiquette.

Vous avez droit à votre opinion, respectez donc celle des autres ! Merci.

comments powered by Disqus


newsletter