Aufait Maroc

Caisse de compensation : La plateforme pour la réforme déjà achevée

Caisse de compensation : La plateforme pour la réforme déjà achevée
Dernière mise à jour le 06/02/2013 à 9:48

Le gouvernement a annoncé mardi avoir achevé l’élaboration d’une plateforme technique pour la réforme de la Caisse de compensation, qui sera débattue avec l’ensemble des composantes sociales en vue d’une décision politique.

La réforme de la Caisse de compensation se fera graduellement et de manière complémentaire, a assuré le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Najib Boulif qui s’exprimait lors d’une journée d’étude organisée par les groupes de la majorité à la Chambre des représentants, sous le thème “Le régime de compensation et l’inéluctabilité de la réforme”.

Le ministre a ajouté que la réforme de la Caisse, dont les fonds se sont élevés à 55 milliards DH en 2012, n’affectera pas les programmes sociaux en cours.

M. Boulif a noté que ce chantier vise à maintenir un coût déterminé des produits de base, à préserver le pouvoir d’achat des couches sociales les plus vulnérables et la compétitivité des entreprises nationales.

Une “menace pour l’indépendance économique du Maroc”

Même son de cloche chez le ministre de l’Économie et des finances, Nizar Baraka, qui a qualifié la situation actuelle de la Caisse de compensation de “menace pour l’indépendance économique du Maroc”.

Ce processus de réforme est dicté par l’augmentation des subventions à hauteur de 6,6% du PIB en 2012 et la hausse continue des prix des carburants, de la farine et du sucre, a-t-il indiqué.

Le ministre a appelé au maintien de la demande domestique pour contribuer à la croissance économique et assurer la stabilité sociale dans le Royaume, dans le sillage d’une vision globale visant à la lutte contre la pauvreté.

Le ministre d’État, Abdellah Baha, a prononcé une allocution au nom du chef de gouvernement, appelant à une adhésion de tous les acteurs concernés à l’enrichissement du débat sur la réforme de la Caisse, eu égard, à son inéluctabilité pour la concrétisation de la justice sociale.

Cette réforme sera axée sur la réduction progressive du soutien des produits de base, la mise en place d’un programme en faveur des familles nécessiteuses ainsi que sur la mise en place des mesures d’accompagnement des secteurs susceptibles d’être affectés par la hausse des prix, a expliqué Abdellah Baha.

Le gouvernement a mis en place un plan de communication pour expliquer les motifs et les objectifs de cette réforme, a-t-il rappelé.

Les députés de la majorité et de l’opposition, eux, ont souligné l’impératif d’ouvrir un débat national sur la réforme de la Caisse en vue de parvenir à une vision commune et éviter les retombées négatives de sa mise en ?œuvre sur les classes défavorisées et moyennes.

Plusieurs questions ont été soulevées à cette occasion, ayant trait notamment à la détermination des critères de définition de ces classes et les méthodes de soutien que le gouvernement prévoit en faveur de la catégorie nécessiteuse.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda