Aufait Maroc

L’inoxydable Johnny Hallyday souffle ses 69 bougies au Stade de France

L’inoxydable Johnny Hallyday souffle ses 69 bougies au Stade de France
Dernière mise à jour le 15/06/2012 à 20:06

Deux ans après avoir frôlé la mort, Johnny Hallyday fête vendredi ses 69 ans avec son public, avec une série de trois concerts au Stade de France qui s’annoncent spectaculaires, même s’ils n’affichent pas complets.

En 2003, le « taulier » avait déjà célébré son 60e anniversaire avec un concert monstre au Parc des Princes. Mais le concert de vendredi, qui sera suivi de deux autres samedi et dimanche, aura sans nul doute une saveur particulière.

En 2009, son dernier passage au Stade de France — pour trois soirées où s’étaient bousculées 230.000 personnes — se voulait l’apothéose d’une tournée qu’il annonçait comme la dernière.

Quelques mois plus tard, Johnny devait annuler prématurément sa tournée en raison de complications consécutives à l’opération d’une hernie discale.

Après avoir failli lui coûter la vie, l’épisode a plongé le rockeur dans une profonde dépression et l’a conduit à changer à la fois d’entourage professionnel et de mode de vie.

Cette nouvelle tournée, entamée le 14 mai à Montpellier après un tour de chauffe à Los Angeles, a donc les allures d’un nouveau départ.

Et depuis son retour sur scène, critiques et fans décrivent un Johnny en grande forme, visiblement heureux de retrouver son public.

Pour ce retour, le chanteur a voulu du grand spectacle: ses techniciens ont monté une scène de 70 mètres de large et 18 mètres de haut avec une avancée de 45 mètres dans le public.

Le concert articulé en trois parties — rock, acoustique et symphonique — devrait durer 02H30, au cours desquelles Johnny interprétera une trentaine de chansons piochées dans ses 50 ans de carrière.

Eddy Mitchell attendu pour un duo

D’après Le Parisien/Aujourd’hui en France, la jeune Québécoise Marie-Mai et Pascal Obispo viendraient le retrouver sur scène vendredi pour interpréter respectivement « Vivre pour le meilleur » et Rock’n Roll Attitude ».

Son vieux complice Eddy Mitchell est, lui, attendu samedi pour un duo sur « Excuse-moi partenaire ».

Si la fête s’annonce grandiose, elle est toutefois ternie par des ventes de billets qui se sont avérées plus difficiles que par le passé.

Aucun des trois concerts au Stade de France, ni la plupart des dates de la tournée, ne devraient afficher complet.

Vendredi matin, il restait encore des places pour le concert du jour, malgré plusieurs séries d’offres promotionnelles sur internet.

Au total, 150 à 160.000 personnes devraient assister à un des concerts du Stade de France, sur une capacité totale de 180.000.

Pour certains observateurs, Johnny paie une image dégradée par son omniprésence dans les journaux people où ces derniers temps, la rock star a davantage fait la Une pour ses déboires fiscaux, ses prises de position politiques et ses ennuis de santé, que pour son actualité musicale.

De son côté, son entourage professionnel met en avant la crise économique et un contexte général difficile pour les grosses tournées, soulignant que ni Madonna, ni Lady Gaga n’arrivent à remplir le Stade de France alors qu’elles n’ont chacune qu’une date à leur agenda.

Son producteur Gilbert Coullier estime aussi que le chanteur « paie un album qui n’a pas rencontré le succès escompté ». Sorti au printemps, « Jamais Seul », réalisé par Matthieu Chédid, a enregistré des ventes décevantes.

Un « couac » que Johnny compte réparer au plus vite avec un nouvel album déjà annoncé pour le 12 novembre.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda