Aufait Maroc

Journée mondiale contre le travail des enfants : 123.000 enfants de 7 à 15 ans concernés au Maroc

Journée mondiale contre le travail des enfants : 123.000 enfants de 7 à 15 ans concernés au Maroc
Dernière mise à jour le 11/06/2012 à 11:48

A la veille de la journée mondiale contre le travail des enfants célébrée ce mardi sous le thème “Droits de l’Homme et justice sociale: éliminons le travail des enfants”, le Haut commissariat au plan (HCP) a publié un rapport sur le sujet.

Selon cette enquête, 123.000 enfants âgés de 7 à moins de 15 ans travaillaient en 2011, soit 2,5% de l’ensemble des enfants de cette tranche d’âge.

“Le phénomène de travail des enfants au Maroc est toutefois en forte régression depuis 1999, année où il touchait 9,7% de l’ensemble des enfants de cette tranche d’âge, soit 517.000 enfants.”

HCP

Le travail des enfants : un phénomène rural

Selon le rapport, le travail des enfants de moins de 15 ans est un phénomène concentré principalement en milieu rural où il touche 5% des enfants (113.000) contre 16,2% en 1999 (452.000 enfants).

Dans les villes, il concerne 10.000 enfants (0,4%) contre 65.000, soit 2,5% en 1999, ajoute le rapport qui souligne que plus de 9 enfants actifs sur 10 résident en milieu rural et que ce phénomène touche plus les garçons que les filles avec près de 6 enfants sur 10 de sexe masculin.

Cette proportion varie toutefois de 53,3% en milieu rural à 87,3% en milieu urbain, selon les résultats de cette enquête menée auprès d’un échantillon de 60.000 ménages représentant l’ensemble du territoire national et des couches sociales.

Des secteurs d’activités variés

En outre, 24,9% des enfants travaillent parallèlement à leur scolarité, 53,9% ont quitté l’école et 21,2% ne l’ont jamais fréquenté. Le travail des enfants reste concentré dans certains secteurs économiques. Ainsi, en milieu rural, ils sont 93,6% à travailler dans l’agriculture.

En zones urbaines, les “services”, avec 54,3%, et l’“industrie y compris l’artisanat”, avec 26,5%, sont les principaux secteurs employeurs d’enfants, selon le rapport.

“Plus de 9 enfants actifs sur 10 en milieu rural travaillent en tant qu’aides familiaux tandis qu’en milieu urbain, près de la moitié des enfants sont des apprentis (44,3%), un peu plus du quart sont des ‘aides familiaux’ (26,3%), un enfant sur cinq travaille en tant que salarié (20,3%) et un sur dix en tant qu’indépendant (9,1%).”

HCP

Il y a deux semaines, le collectif associatif pour l’éradication du travail des petites bonnes rappelait que le nombre de filles mineures travaillant comme domestiques (plus connues sous l’appellation de “petites bonnes”) s’élève à 30.000, bien que l’interdiction de cette forme de travail des enfants soit à l’étude.

A lire aussi...