Aufait Maroc

Visite diplomatique à la centrale thermo-solaire d’Aïn Beni Mathar

Visite diplomatique à la centrale thermo-solaire d’Aïn Beni Mathar
Dernière mise à jour le 14/05/2012 à 8:58

Des ambassadeurs accrédités à Rabat ont visité, dimanche à l’issue d’une tournée dans le sud de la région de l’Oriental, la centrale thermo-solaire d’Aïn Béni Mathar, dans la province de Jerada.

A l’issue de cette visite, plusieurs des diplomates d’une quinzaine de pays d’Afrique, d’Europe, d’Asie et d’Amérique Latine, se sont dits impressionnés par les efforts déployés par le Maroc dans le domaine des énergies renouvelables et par le caractère innovant de ce projet à forte dimension environnementale.

« La visite de la centrale thermo-solaire d’Aïn Béni Mathar nous a permis de constater de visu les importantes performances du Royaume en matière d’énergies renouvelables », a déclaré à la MAP l’ambassadeur du Sénégal au Maroc, Amadou Habibou Ndiaye.

Et de relever que la synthèse entre les énergies fossiles et les énergies renouvelables réalisée au niveau de cette centrale est particulièrement remarquable.

Le Maroc est en phase de devenir un fournisseur potentiel d’énergies renouvelables pour l’Europe mais aussi pour les pays du sud qui sont intéressés par l’expérience du Royaume dans ce domaine.

La centrale thermo-solaire à cycle combiné intégré d’Aïn Béni Mathar s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale pour le développement d’énergies renouvelables pour la production de l’électricité.

472 MW

La puissance totale de cette centrale, située sur une superficie totale de 160 hectares et ayant nécessité un investissement global de 4,6 milliards de dirhams, est de 472 MW, dont 20 MW à partir de la composante solaire pouvant générer en moyenne annuellement 3.538 GW/h.

La centrale, qui utilise le gaz naturel comme combustible en étant alimentée via une conduite connectée au Gazoduc Maghreb-Europe, permettra de renforcer considérablement les moyens de production nationaux ainsi que le réseau d’interconnexion de la région orientale.

Sur le plan environnemental, la mise en service de la centrale d’Aïn Béni Mathar permettra une économie de fioul de 12.000 tonnes par an et contribuera à éviter les émissions de 33.500 tonnes de CO2 par an.

Tournée de la Fondation Diplomatique

Ce projet participe au développement économique et social de la région de l’Oriental à travers notamment, la contribution au désenclavement de cette région par la promotion de l’emploi et la création de petites et moyennes entreprises locales.

La tournée effectuée du 11 au 13 mai dans le sud de l’Oriental par quinze ambassadeurs, a été organisée par la Fondation Diplomatique en partenariat avec l’Agence de l’Oriental. Elle vise à permettre aux ambassadeurs accrédités au Maroc de découvrir et de mieux connaître les différentes régions du Royaume.