Aufait Maroc

Projet du TGV Casablanca-Tanger : Aziz Rabbah mise sur la sensibilisation

Projet du TGV Casablanca-Tanger : Aziz Rabbah mise sur la sensibilisation
Dernière mise à jour le 22/04/2012 à 12:29

Devant le rejet des représentants de la société civile du projet du train à grande vitesse Casablanca-Tanger, le ministre de l’Equipement et des transports, Aziz Rabbah a tenu jeudi dernier, une conférence de presse au cours de laquelle il a annoncé le lancement prochain d’une caravane pour apporter des éclaircissements aux Marocains.

“Une caravane sera organisée prochainement pour donner des éclaircissements aux Marocains sur le grand projet structurant de la Ligne de Train à Grande Vitesse (LGV)”, a assuré M. Rabbah. Pour le ministre, cette caravane s’assigne pour objectifs majeurs de « donner aux Marocains des arguments solides sur la viabilité et la grande utilité de ce grand projet structurant et aussi pour engager un débat avec la société civile », a tenu à préciser le ministre qui était accompagné du directeur général de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF).

En effet, le projet de la ligne de train à grande vitesse Tanger-Casablanca marque une nouvelle étape dans la politique des grands chantiers menée par le Royaume depuis une décennie.

Ce projet permettra une réduction importante du temps de parcours, l’accroissement du nombre de passagers sur cet itinéraire à plus de 6 millions à la mise en service. Le projet permettra également le rapprochement et la mise en synergie des deux régions les plus dynamiques de l’économie marocaine, le pôle historique de Casablanca-Rabat et le pôle émergent autour de Tanger.

Aziz Rabbah se retire du débat…

Par ailleurs, jeudi, M. Rabbah s’était retiré d’une rencontre sur le TGV suite à la distribution d’articles “tendancieux”. “Surpris par la distribution, avant même le début de la rencontre, d’articles contenant des allusions irrévérencieuses et tendancieuses sur le projet (de TGV, ndlr), le ministre et le directeur général de l’ONCF, Rabie Khlie, se sont vus obligés de se retirer pour manquement aux règles déontologiques d’un débat respectueux et responsable”, a indiqué un communiqué de l’Office.

Cette rencontre a été organisée, sur initiative de l’ONCF et marquée par la présence de la presse nationale, “pour échanger sur le projet de TGV Tanger-Casablanca”, a ajouté la même source.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda