Aufait Maroc

Primaire du PS : François Hollande et Martine Aubry au deuxième tour

Primaire du PS: François Hollande et Martine Aubry au deuxième tour
Dernière mise à jour le 10/10/2011 à 7:03

Le député François Hollande est arrivé en tête du premier tour de la primaire du Parti Socialiste (PS) français, organisé dimanche en vue de choisir son candidat à la présidentielle de 2012, mais il doit affronter, au second tour, Martine Aubry, la Première secrétaire sortante du parti.

Selon les résultats partiels portant sur un peu plus de 80% des bureaux de vote, M. Hollande (57 ans), fervent défenseur de « la rigueur de gauche », a remporté 39% des voix, contre 31% pour Mme Aubry (61 ans), connue par sa « fibre sociale ».

Parmi les six prétendants, la surprise est venue d’Arnaud Montebourg, candidat de la « démondialisation » qui a raflé 17%, loin devant Ségolène Royale, la candidate socialiste à la présidentielle de 2007, qui a obtenu 7% des suffrages, suivie du représentant de l’aile droite du parti, Manuel Valls (6%), et de Jean-Michel Baylet, président d’un petit parti allié, « les Radicaux de gauche », (1%).

Toutefois, le duel au second tour de ce scrutin inédit, qui a mobilisé massivement les électeurs de gauche pour désigner le candidat du PS à la présidentielle du printemps prochain face vraisemblablement à Nicolas Sarkozy, s’annonce beaucoup plus serré que les sondages ne le prévoyaient.

Dimanche soir, François Hollande a appelé au « rassemblement le plus large autour de (sa) candidature » au second tour, dimanche prochain.

« Je veux le faire dans un esprit de respect et de cohérence » car « je veux rassembler autour du projet que j’ai porté », a-t-il dit, en saluant les cinq autres candidats.

Même son de cloche chez Mme Aubry qui a promis qu’au second tour qu’elle porterait le changement de fond. « Et sur cette base, en rassemblant tous ceux qui veulent véritablement changer notre pays, et je crois être bien placée pour ce rassemblement, je battrai M. Sarkozy en 2012″, a-t-elle déclaré.

Mais le résultat du second tour de ce scrutin inédit en France dépend largement des consignes que donneraient les quatre autres candidats à leurs électeurs, notamment Arnaud Montebourg.

Manuel Valls (6%) a dès dimanche soir appelé ses électeurs à se reporter sur François Hollande, tandis que Mme Royal a indiqué qu’elle dirait « prochainement » dans quel sens voter dimanche prochain. Quant à Montebourg, il n’a donné aucune consigne.

Organisée pour la première fois en France, cette primaire, ouverte à tous les sympathisants de gauche moyennant une contribution symbolique d’un euro, a connu une mobilisation importante, avec la participation de près de 2,5 millions de votants, un chiffre au-delà des aspirations du parti (1 million).

C’est un « grand succès (…) une immense victoire » qui va apporter une « immense légitimité » au candidat du PS à la présidentielle de 2012, a déclaré le Premier secrétaire par intérim du PS, Harlem Désir.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda